One Planet Summit – Emmanuel Macron attendu au tournant sur les financements pour le climat

07/12/2017

Le « One Planet Summit », organisé à l’initiative d’Emmanuel Macron le 12 décembre prochain sera dédié aux questions de financement de la lutte contre le changement climatique. Il offre une séance de rattrapage aux pays riches qui étaient venus les mains vides à la COP23, à commencer par la France.

Le « One Planet Summit », organisé à l’initiative d’Emmanuel Macron le 12 décembre prochain sera dédié aux questions de financement de la lutte contre le changement climatique. Il offre une séance de rattrapage aux pays riches qui étaient venus les mains vides à la COP23, à commencer par la France.

Pour Armelle Le Comte, responsable du plaidoyer climat et énergie à Oxfam France « Il y a deux ans jour pour jour,  ici même à Paris, les chefs d’Etat ont fait la promesse de mobiliser 100 milliards de dollars par an d’ici 2020 pour le climat. Or nous sommes encore loin du compte, en particulier pour l’adaptation au changement climatique [1].»

« Si Emmanuel Macron veut être crédible sur la scène internationale, il doit prendre des engagements concrets en doublant les financements français pour l’adaptation afin d’atteindre 2,4 milliards d’euros par an d’ici 2022. Aujourd’hui, seulement 17 % des financements climat français vont à l’adaptation, nous sommes loin de l’équilibre entre atténuation et adaptation stipulé dans l’Accord de Paris. »

L’objectif de l’Accord de Paris, de limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C, ne pourra être atteint qu’avec un plein engagement des acteurs publics en faveur de la transition écologique et des énergies renouvelables, ce qui n’est pas le cas actuellement, ne serait-ce qu’en France.

« Selon nos calculs, 8 % des financements énergétiques du groupe AFD vont encore à des projets liés aux énergies fossiles, ce qui est incompatible avec l’Accord de Paris. Emmanuel Macron doit engager sa responsabilité en s’assurant que l’AFD mette un terme à tout soutien financier à des projets fossiles. »

Enfin, le sommet du 12 décembre doit permettre d’avancer sur la création de la taxe européenne sur les transactions financières, un véritable outil pour la justice climatique. Pour Alexandre Naulot, responsable du plaidoyer régulation du secteur financier à Oxfam France : « Emmanuel Macron doit soutenir la concrétisation au cours du premier semestre 2018, de la taxe européenne sur les transactions financières. Cette taxe permettrait de récolter 22 milliards d’euros par an au niveau européen, qui pourraient être en grande partie affectés à la solidarité internationale et à la lutte contre le changement climatique. Alors que les financements manquent à l’appel, l’opportunité que représente la TTF n’a aucune raison d’être écartée : Emmanuel Macron doit aboutir à un accord avec ses partenaires européens. ».

Contacts

Laurent Ciarabelli
lciarabelli@oxfamfrance.org
06 51 15 54 38
Twitter : @CrbLaurent

Notes aux rédactions

[1] Selon le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), les coûts liés à l’adaptation dans les pays en développement sont estimés entre 140 et 300 milliards par an d’ici 2030. Oxfam  estime qu’en 2020 le financement public de l’adaptation au changement climatique se situera  entre 8 à 16 milliards de dollars par an.

Lien vers la note d’information Oxfam France – One Planet Summit : Emmanuel Macron attendu au tournant sur les financements pour le climat