Combattre les inégalités, lutter contre la pauvreté

Si cet e-mail ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

OXFAM FRANCE
 

Cher ami, chère amie,

Aujourd’hui, Oxfam et le BASIC (Bureau d’Analyse Sociétale pour une Information Citoyenne) publient un rapport inédit sur le CAC 40 qui révèle comment les 40 plus grandes entreprises françaises cotées en bourse alimentent les inégalités.

Alors qu’au sein des grandes entreprises, ce sont principalement les salarié-e-s qui créent la richesse, ils n’en touchent que des miettes : depuis 2009, sur 100 euros de bénéfices, les entreprises du CAC 40 ont en moyenne reversé 67 euros de dividendes aux actionnaires ne laissant plus que 27,3 euros pour l’investissement et seulement 5,3 € en primes pour les salarié-e-s.

Cette générosité du CAC 40 avec ses actionnaires fait de la France le pays où les entreprises reversent la plus grande part de leurs bénéfices à leurs actionnaires.

Si les entreprises du CAC 40 avaient choisi de maintenir en 2016 le même niveau de dividendes qu’en 2009 et d’augmenter la rémunération des employés plutôt que de maximiser les dividendes des actionnaires, l'ensemble des travailleur-se-s du CAC 40 dans le monde auraient pu voir leurs revenus augmenter en moyenne d’au moins 14 000 euros sur la période, soit plus de 2 000 euros par an et par employé.

Les entreprises du CAC 40 alimentent aussi les inégalités en instituant des écarts salariaux démesurés : en moyenne, un PDG d’une entreprise du CAC 40 gagnait 257 fois le SMIC en 2016 ! L’écart le plus important a été constaté chez Carrefour en 2016 où le PDG a percevait chaque mois 553 fois le SMIC.

A cela s’ajoute un recours aux pratiques d'évasion fiscale à grande échelle avec encore une forte présence de filiales du CAC 40 dans les paradis fiscaux : en 2016, les entreprises du CAC 40 détenaient plus de 1 400 filiales dans des paradis fiscaux ! Un chiffre qui a augmenté depuis 2009.

L’évasion fiscale des entreprises du CAC 40 a un impact humain : en cachant leurs profits et en ne payant pas leur juste part d’impôt, les entreprises privent les Etats de recettes fiscales importantes, qui pourraient bénéficier au financement de services publics (transports, éducation, santé, etc.) utiles à tous.

Face à ces entreprises du CAC 40 qui alimentent la spirale des inégalités, vous pouvez agir ! Merci encore d’avoir signé notre pétition sur demandant une grande loi contre les inégalités. Vous pouvez aujourd’hui partager votre engagement avec votre réseau, en transférant ce mail, ou par Twitter ou Facebook.

http://oxfamfrance.org/sites/default/files/oxfam_twitter_icon.png facebook

Merci de votre engagement,

Pauline Leclère,
Responsable de campagne Justice fiscale et inégalités

 

Vous recevez cet e-mail car vous avez demandé à recevoir nos informations. Si vous ne souhaitez plus recevoir d'e-mails de notre part cliquez ici.

Facebook   Twitter