5 bonnes raisons de choisir la seconde main

Avec 6 boutiques solidaires entre Lille, Paris et Strasbourg et des décennies d’existence de nos « charity shops » en Angleterre, Oxfam se place en spécialiste de la seconde main ! Cette alternative à la fast-fashion permet de repenser une consommation plus respectueuse de l’environnement et des autres. Chez Oxfam, nous sommes plus que convaincu.e.s de ses bienfaits, mais si vous hésitez encore, voici 5 bonnes raisons qui sauront vous convaincre d’acheter de seconde main !

>>> Découvrir les boutiques solidaires et de seconde main d’Oxfam France

Qu’est-ce que la seconde main ?

Définition : La seconde main est le fait de donner une deuxième vie à un article en lui permettant de trouver un nouveau ou une nouvelle propriétaire. En d’autres termes, c’est un article d’occasion duquel on augmente l’espérance de vie en lui épargnant de rester au fond du placard ou de finir à la poubelle.

Les avantages de la seconde main

1. Participer à une économie circulaire afin de combattre la surconsommation

Environ 130 milliards de vêtements sont consommés chaque année dans le monde. Ce chiffre vertigineux est le reflet d’une société dans laquelle on achète parfois sans réfléchir aux conséquences de nos achats, pourtant nombreuses. La fast-fashion, également nommée mode rapide ou encore mode jetable, est justement basée sur le modèle de  l’hyperconsommation. Avec des nouvelles collections tous les mois, des vêtements peu résistants et des prix attractifs, tout est fait pour que le.la consommateur.rice revienne très vite en magasin.

La production d’articles à bas coût n’est pas sans impact sur l’environnement et les ouvrier.ère.s du secteur textile. En effet, ce sont les populations les plus précaires, à l’autre bout du globe, qui payent les conséquences de cette folie. Face à cette réalité, une solution s’impose : la seconde main. C’est une solution simple et pratique pour éviter de produire encore plus de vêtements tout en évitant que des articles, souvent presque neufs, finissent jetés ou incinérés. Un article de seconde main vivra plus longtemps, réduisant alors son coût environnemental et social.

De nombreuses boutiques se basent sur le modèle de l’économie circulaire en proposant des articles de seconde main. Acheter dans ces magasins permet de favoriser le commerce de proximité et de participer à l’économie locale. C’est également un moyen de soutenir des modes de production et de vente en lesquels nous croyons, pour aujourd’hui et pour demain.

2. Faire un geste pour la planète avec la seconde main

Au sein d’une économie qui tourne autour de la surconsommation, les rythmes de production sont effarants et les usines tournent à plein régime. Saviez-vous qu’entre 2000 et 2015, la consommation de vêtements a progressé de 60%, alors que chaque pièce est pourtant gardée 2 fois moins longtemps ?

L’impact environnemental d’un vêtement issu de la fast-fashion est malheureusement affolant :

  • On considère qu’un jean peut parcourir jusqu’à 65 000 km du champ de coton au magasin de vente, soit 1,5 fois le tour de la planète.
  • La production d’un jean et d’un tee-shirt en coton conventionnel nécessite une telle quantité d’eau qu’il nous faudrait 13 ans pour la boire !

Ces chiffres montrent l’importance vitale de consommer mieux et moins tout au long de l’année, en se tournant notamment vers la seconde main. Le produit que vous cherchez existe sûrement déjà. Alors autant aller le dénicher dans une friperie ou dans une bouquinerie ! Ainsi, vous éviterez la production d’un déchet supplémentaire, et donc réduirez l’empreinte écologique de votre achat, qui pourra lui-même connaître une troisième vie dans les années qui viennent… qui sait ?

3. La mode d’occasion : un geste solidaire

Choisir la seconde main et refuser la fast-fashion, c’est aussi ne plus accepter de participer à l’exploitation d’ouvriers et d’ouvrières à l’autre bout du monde. La face cachée de l’industrie de la mode est bien sombre. Nombreuses sont les multinationales qui n’hésitent pas à exploiter enfants et femmes en les faisant travailler dans des conditions indécentes pour un salaire extrêmement bas.

icone_loupe_Oxfam.jpg

Pour un t-shirt vendu 29€ en Europe, les ouvriers et ouvrières asiatiques touchent en moyenne seulement 0,18€, malgré un temps de travail excédant souvent 12 heures quotidiennes.

De plus, en allant faire vos achats dans les boutiques de seconde main d’Oxfam, vous contribuez à l’organisation d’actions en direction des populations touchées par les inégalités et la pauvreté. C’est l’occasion parfaite d’avoir une consommation responsable qui aligne plaisir et action solidaire.

Découvrir les magasins Oxfam

4. Laisser parler sa créativité avec la seconde main

Faire son shopping dans les enseignes de fast-fashion peut donner l’impression de voir les mêmes produits partout. Une mode standardisée, jetable, dont on ne veut plus ! Il est temps de casser l’uniforme.

Poussez la porte d’une friperie, et vous trouverez des pièces uniques à offrir à vos proches ou à vous-même. La mode est un éternel recommencement, une boucle infinie, et la seconde main y est une belle  réponse. Acheter un vêtement d’occasion, c’est créer un attachement tout particulier à une pièce d’habillement, être fier·e d’avoir trouvé la perle rare.

Dans les librairies Oxfam, c’est là-aussi le plaisir de la trouvaille. Vous y trouverez des classiques, des curiosités, des nouveautés et les livres qu’il ne fallait pas manquer ces dernières années. De plus, les équipes et bénévoles passionné·e·s de nos boutiques sont toujours de précieux conseils !

5. Réduire son budget grâce à la seconde main

Les boutiques Oxfam, et tous les magasins de seconde main, permettent de se faire plaisir (et de faire plaisir) sans pour autant se ruiner.

Ne s’agissant pas de produits neufs, les prix sont automatiquement réduits et donc plus accessibles. Il n’est pas rare de tomber sur un trésor à prix doux, en cherchant dans les allées des boutiques Oxfam. Sauvez votre portefeuille grâce aux vêtements, accessoires et livres d’occasion.

Dans les boutiques Oxfam, ce sont par exemple des vêtements et livres en parfait état et minutieusement sélectionnés qui vous attendent à prix solidaires.

Se faire plaisir et faire plaisir aux personnes qui nous sont chères, avoir accès à la mode, la culture et à des produits de qualité ne doit pas dépendre de son porte-monnaie et c’est aussi ce que prône la seconde main !

Les magasins Oxfam