Carburant contre paysans : Oxfam France soutient l’appel de Peuples solidaires au Kenya

Ving mille personnes risquent d'être affectées par un projet privé de production d'agrocarburants au Kenya. L'association Peuples solidaires lance un appel urgent pour soutenir les communautés locales menacées, auquel s'associe Oxfam France.

En janvier 2010, les bulldozers d'une compagnie étrangère, la Kenya Jatropha Energy Limited, ont commencé à raser des arbres de la forêt de Dakatcha, dans la région côtière de Malindi, au Sud du Kenya. Une opération menée dans le cadre d'un projet de production du jatropha, une plante dont l'huile est utilisée comme carburant, avec l'accord des autorités kenyanes mais sans l'assentiment des populations concernées. Ce projet, qui porte sur 50 000 hectares de terres et doit conduire à détruire 30 000 hectares de forêt, affecterait selon Action Aid pas moins de 20 000 personnes, menacées de déplacement, parmi lesquelles de nombreux paysans et une communauté indigène qui vit de la chasse et de la cueillette, les Wa Sanya. Appuyées par des organisations de la société civile kenyane, les communautés locales ont réagi et manifesté leur opposition à ce projet qui risque de mettre en péril l'équilibre écologique de cette région et les ressources dont dépend leur survie. Elles tentent aujourd'hui de faire valoir auprès du gouvernement kenyan leur droit à disposer de leurs terres. En association avec Action Aid, Peuples solidaires a donc décidé de soutenir les demandes des populations concernées auprès des autorités kenyanes et de lancer un ppel internationa, le plus large possible, auquel Oxfam France s'associe. Le projet mené dans la région de Malindi est en effet emblématique d'un phénomène que de nombreuses ONG, dont Peuples solidaires et Oxfam France, dénoncent depuis plusieurs années : l'accaparement de terres et de ressources naturelles des pays du Sud pour satisfaire les besoins énergétiques des pays du Nord, en concurrence directe avec les besoins alimentaires essentiels des populations du Sud. Les politiques de promotion des agrocarburants de l'Union européenne et des Etats-Unis, notamment, favorisent indirectement l'extension de monocultures intensives dans les pays du Sud, au détriment de l'agriculture familiale qui a pourtant besoin d'être encouragée pour lutter contre la faim et la pauvreté. Une situation qu'illustre clairement le projet kenyan de production du jatropha. Oxfam France et ses partenaires demandent que les populations du Sud puissent exercer leurs droits et aient le contrôle de leurs ressources naturelles agricoles. Ces exigences, que nous portons auprès des autorités françaises et européennes, correspondent précisément à celles des communautés de la région de Malindi, de Peuples solidaires et d'Action Aid qui négocient actuellement avec le gouvernement kenyan. Oxfam France invite donc les membres de son réseau à soutenir l'appel de la société civile kenyane et de Peuples solidaires. doc906|centerignez l'appe et envoyez vos messages aux autorités concernées, via le site de Peuples solidaires

En savoir plus

– Lire les détails de [l'appel "Carburants contre paysans"->http://www.peuples-solidaires.org/339-kenya-carburant-contre-paysans/] sur le site de Peuples solidaires – Consulter les informations du programme d'Oxfam France [Commerce et agriculture->-Commerce-et-agriculture-]

;