Larzac, luttes sans frontières

Il y a 40 ans, le plateau du Larzac, jusque-là tranquille petit coin de campagne française, est devenu le centre des luttes paysannes. Jusqu'à aujourd'hui, le Larzac et l'action de ses paysans reste un symbole et un exemple de mobilisation citoyenne, non violente et efficace.

Cette année, du 14 au 17 juillet, un grand rassemblement réunira citoyens engagés, organisations paysannes, associations de petits pêcheurs, mouvement de défense de peuples autochtones pour célébrer 40 ans de luttes et discuter droits des communautés et accaparement des terres et des ressources. Au programme, des conférences, débats et échanges pour faire le point sur l'état des lieux des accaparements de terres et ressources naturelles dans le monde mais aussi sur les stratégies à adopter pour redonner aux populations locales l'accès et la maîtrise de leurs territoires. Ces 4 jours seront aussi l'occasion de partager des expériences et témoignages, de faire le lien entre les luttes au Nord et au Sud, dans la continuité de 'Appel de Daka, signé par de nombreuses organisations (dont Oxfam) au orum social mondia.

1971 – 2011 : 40 ans de combat

En 1971, le gouvernement décide d'agrandir le camp militaire du Larzac : de 3 000 hectares, il doit passer à 17 000. Soit 14 000 hectares pris sur les territoires environnants. Les paysans locaux protestent et le projet d'extension suscite l'indignation de toute la région. _ Rapidement, le mouvement grandit et la résistance s'organise. Syndicats, mouvements politiques, personnalités et citoyens de la France entière et même au-delà apportent leur soutien aux paysans du Larzac. Les familles concernées font, en mars 1972, le "Serment des 103", par lequel elles s'engagent à refuser l'achat de leur terrain par l'armée, quelles que soient les conditions proposées. – Grâce aux dons venus de toutes parts, une bergerie est construite "illégalement" sur le plateau. A l'intérieur comme à l'extérieur, les pierres sont gravées de messages en tous genres : la bergerie de La Blaquière devient le symbole des luttes paysannes. La lutte, ponctuée de grandes manifestations en tracteurs, de grèves de la faim, et d'autres actions non-violentes va durer 10 ans. A son arrivée au pouvoir François Mitterrand mettra fin au projet, les paysans ont gagné face à l'armée !

Aller plus loin

oir tout le programm[Voir le travail d'Oxfam France sur l'accès aux ressources agricoles->-Agrocarburants-]

 

Découvrez la campagne CULTIVONS pour combler les failles de notre système alimentaire défaillant, et trouver des solutions pour nourrir 9 milliards d'habitants d'ici à2050, sans saccager la planète. – [Rejoignez le mouvement !->Cultivons-La-Terre-La-vie-Le-monde,1099]