Cyclone à Vanuatu : l’urgence d’agir sur le terrain et de lutter contre le changement climatique

Un cyclone d’une ampleur sans précédent

Le 13 mars, un cyclone de catégorie 5 a balayé l’archipel du Vanuatu dans l’Océan pacifique. Selon le directeur pays d’Oxfam sur place, "L’ampleur de la catastrophe est sans précédent dans l’histoire du pays. Les fiers habitants de Vanuatu vont avoir besoin d’une aide importante pour reconstruire leur habitation et leur vie." Ce cyclone est l’un des plus violents à avoir jamais frappé la région, il a ravagé les habitations et les moyens de subsistance des populations locales. Les équipes d’Oxfam sont intervenues très rapidement sur place pour fournir vivres et eau potable. Alors que l’on a désormais une vision plus précise de l’ampleur des dégâts causés par le cyclone, le personnel d’Oxfam sur le terrain s’attelle à la reconstruction à plus long terme.L’objectif d’Oxfam est de procurer au plus vite des abris d’urgence, une aide alimentaire, de l’eau potable et des services d’assainissement aux personnes qui en ont besoin et de les aider à reconstituer leurs moyens de subsistance à long terme.

L’urgence de limiter le changement climatique et ses impacts sur les populations les plus vulnérables

Particulièrement vulnérable aux cyclones et autres catastrophes naturelles, le Vanuatu est un nouvel exemple de pays, menacé par le changement climatique.

Le changement climatique aggrave la pauvreté, les inégalités et l’insécurité alimentaire dans le monde, et met directement en péril les efforts faits depuis des années en faveur du développement durable des pays du Sud.

Ce sont les populations les plus pauvres qui en sont les premières victimes et souvent les plus durement touchées. Sécheresses, inondations et autres phénomènes climatiques extrêmes ont notamment des effets dévastateurs pour des populations déjà vulnérables et aggravent la faim dans le monde. Il est temps de changer le cours des choses ! La multiplication des catastrophes naturelles extrêmes nous rappelle qu’il est plus que jamais indispensable de financer l’adaptation des populations du Sud au changement climatique. Oxfam milite depuis des années pour limiter l’impact du changement climatique et demander des financements plus importants pour aider les populations les plus pauvres à s’adapter

L’enjeu en 2015 est important avec la conférence sur le climat de l’ONU qui se déroulera à Paris. Mobilisez-vous avec nous toute l’année pour défendre les voix des plus pauvres lors des négociations, limiter le réchauffement de la planète et exiger la justice climatique ! 

;