Loi Climat : interpellez les député-e-s pour une loi à la hauteur de l’urgence !

Le projet de loi Climat et Résilience sera débattu à l’Assemblée nationale ce mois-ci ! Alors que ce projet de loi, issu des propositions de la Convention Citoyenne, devait être une occasion unique pour la France d’être à la hauteur des enjeux climatiques, le texte est pour l’instant largement insuffisant.

La grande majorité des propositions des 150 citoyen-ne-s ont été amoindries, qu’il s’agisse de leur périmètre ou de leur date de mise en œuvre. Certaines ont même été abandonnées, loin de la promesse présidentielle initiale de les reprendre « sans filtre ».

En l’état, le projet de loi ne permettra pas d’atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Les Parlementaires doivent remettre l’objectif climatique au cœur du débat, et notamment faire de la responsabilité des grandes entreprises un sujet-clé.

Ensemble, interpellons les député-e-s pour une Loi Climat digne de ce nom, à la hauteur de l’urgence climatique !

1

Je sélectionne un-e député-e parmi les députés prioritaires présentés ci-dessous.
Je préfère interpeller mon député local ? Je clique ici.

picto-2

Je l’interpelle sur Twitter en cliquant sur l’icône de Twitter, situé sous la photo du député-e.
Pour interpeller un-e député-e par mail, je clique ici pour trouver un exemple de mail type à copier/coller.

picto-3

Je renouvelle l’opération autant de fois que souhaité, et je partage la campagne sur les réseaux sociaux !

Les député-e-s prioritaires

Peyrol

Bénédicte PEYROL
Allier (3e circonscription)
La République en Marche

icone-twitter
icone-email
Holroyd

Alexandre HOLROYD
Français établis hors de France
La République en Marche

icone-twitter
icone-email
Colas-Roy

Jean-Charles COLAS-ROY
Isère (2e circonscription)
La République en Marche

icone-twitter
icone-email
Zulesi

Jean-Marc ZULESI
Bouches-du-Rhône (8e circonscription)
La République en Marche

icone-twitter
icone-email
berge

Aurore BERGÉ
Yvelines
(10e circonscription)
La République en Marche

icone-twitter
icone-email
Balanant

Erwan BALANANT
Finistère
(8e circonscription)
Mouvement Démocrate

icone-twitter
icone-email
cazeneuve

Jean-René CAZENEUVE
Gers (1re circonscription)
La République en Marche

icone-twitter
icone-email
Tiegna

Huguette TIEGNA
Lot (2e circonscription)
La République en Marche

icone-twitter
icone-email
maillard

Laurence MAILLART
Ille-et-Vilaine (2e circonscription)
La République en Marche

icone-twitter
icone-email

Interpellation par mail

Copiez-collez le texte ci-dessous, et adressez-le au député-e de votre choix.

Madame la Députée, Monsieur le Député,

Comme de nombreuses autres citoyen-ne-s, je souhaite attirer votre attention sur le manque d’ambition du projet de Loi Climat et Résilience. Alors que ce projet de Loi s’apprête à être examiné à l’Assemblée nationale, l’urgence climatique semble avoir complètement disparu du texte.

La promesse, faite par Emmanuel Macron, de reprendre « sans filtre » les propositions de la CCC semble aujourd’hui être un lointain souvenir. Plusieurs études – du Haut Conseil pour le climat et du Conseil économique, économique, social et environnemental notamment – l’ont montré : le projet de loi n’est clairement pas à la hauteur de la crise climatique et il ne permettra pas de respecter l’objectif de réduction de 40% des émissions de la France d’ici 2030. Un objectif déjà lui-même insuffisant pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C comme inscrit dans l’Accord de Paris !

Par ailleurs, la responsabilité des grandes entreprises dans la crise climatique semble être la grande oubliée. Depuis plus de sept mois, le gouvernement refuse de conditionner les aides publiques aux entreprises à une réduction de leur empreinte carbone. Le projet de loi Climat ne prévoit par ailleurs aucune obligation de diminution de l’empreinte carbone des entreprises.

Le dernier rapport d’Oxfam France montre pourtant que les grandes entreprises nous mènent tout droit vers un réchauffement climatique à +3,5°C ! La réduction des émissions de ces grandes entreprises est une nécessité pour respecter les objectifs de l’Accord de Paris.

Pour y parvenir, le projet de loi doit intégrer une obligation pour les grandes entreprises de publier une trajectoire de réduction de leur empreinte carbone contraignante, sous peine de sanction financière. La publication d’un plan d’investissement permettrait en outre d’assurer la cohérence entre l’objectif et les moyens mis en œuvre.

Je vous remercie par avance pour le temps accordé à ma requête, et je vous prie d’agréer Madame la Députée, Monsieur le Député, l’expression de mes sentiments distingués.

Vous préférez interpeller
votre député-e local ?

Trouvez son mail en cliquant ici !

J’interpelle sur Twitter

  • Je trouve le compte Twitter de mon ou ma député-e.
  • Je lui adresse le message ci-dessous, en ajoutant son nom d’utilisateur Twitter au début du message.

Exemple de tweet

Bonjour @nomdéputé, le projet de #LoiClimat est clairement insuffisant pour atteindre l’objectif de l’Accord de Paris ! Contraindre les entreprises à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre est une nécessité. On compte sur vous pour faire pression !

J’interpelle par mail