Mobilisons-nous pour la rentrée climatique et sociale les 20 et 21 septembre!

À l’occasion de la venue de Greta Thunberg à l’Assemblée nationale, un grand nombre d’organisations écologistes et en défense des droits sociaux lancent un appel à se mobiliser massivement les 20 et 21 septembre et à faire «monter d’un cran» un mouvement devenu «populaire et inédit». Ces dates s’inscrivent dans le cadre d’une semaine internationale pour le climat du 20 au 27 septembre.

Il y a un an, le mouvement climat prenait un tournant populaire et inédit. Au moment où le monde connaissait des catastrophes naturelles et une canicule record à l’été 2018, le ministre de la transition écologique français démissionnait devant son incapacité à agir.

Depuis, des centaines de milliers de personnes ont marché mois après mois pour la justice climatique et sociale. Plus de deux millions de citoyen·ne·s ont signé l’Affaire du Siècle, la plus grande pétition de l’histoire de France, attaquant l’État en justice pour son inaction climatique. Des millions de jeunes ont fait grève ce printemps à travers le monde pour le climat, pour rappeler notre droit à un avenir décent sur une planète vivable.

Dans le même temps, les actions de désobéissance civile se sont massifiées et multipliées, rappelant la responsabilité des grandes entreprises polluantes et de nos dirigeants.

Mais nous faisons ce triste constat : malgré notre nombre, malgré une prise de conscience inédite et massive, les émissions de gaz à effet de serre stagnent voire augmentent dans le monde tandis que nous assistons à une extinction de masse de la biodiversité.

En Europe, les chefs d’État viennent de refuser d’adopter l’objectif de neutralité carbone en 2050. En France, le Haut Conseil pour le climat mis en place par notre gouvernement lui-même dénonce l’insuffisance et l’inertie des politiques mises en place, alors que rester sous la barre des +1,5°C signifie rien de moins que diminuer par trois nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.

Pourtant le climat change lui, et vite. Les pénuries d’eau et émeutes en Inde ou les vagues de chaleur de l’été montrent que des millions de personnes à travers le monde en paient déjà le prix le plus fort.

Le 23 septembre, les chefs d’État sont convoqués par l’ONU à un sommet exceptionnel pour, peut-être, prendre de nouveaux engagements climatiques. Mais alors que les actes concrets sont sans cesse reportés, le temps des négociations et des discours est révolu.

Sans attendre, les 20 et 21 septembre, nous appelons donc à un nouveau temps de mobilisation générale pour mettre en cause ce système qui détruit la planète et l’humain, en commençant par les plus vulnérables dans les pays du sud et les personnes les plus précaires partout dans le monde. Avec les gilets jaunes mobilisés depuis des mois en France, nous réaffirmons que les mesures prises doivent être justes. Nous rappellerons l’urgence à sortir des énergies fossiles, et le décalage insupportable entre les discours de notre gouvernement et les actes nécessaires.

Le vendredi 20 septembre, à l’appel de Greta Thunberg et des jeunes du monde entier, nous ferons grève quel que soit notre âge pour mettre en pause l’espace d’une journée ce système économique.

Et nous continuerons le samedi 21 septembre, journée pendant laquelle nous appelons à un nouveau sursaut pour le climat et la justice sociale, pour battre le pavé mais aussi pour mener des actions d’envergure. Plus que jamais nous devons faire grandir la prise de conscience et montrer notre force face à ces défis qui nous concernent toutes et tous.

Notre mouvement doit monter encore d’un cran pour devenir une force et une vague inarrêtables : rendez-vous pour la rentrée climatique et sociale les 20 et 21 septembre !

Retrouvez ici les événements programmés près de chez vous.

Signataires :

350.org ;

ActionAid France ;

Adéquations ;

Alternatiba /ANV-COP21 ;

Amis de la Terre France ;

Association l’Âge de faire ;

ATD Quart Monde ;

Attac France ;

Collectif des Associations Citoyennes ;

Cap ou pas cap ;

Carre Geo&Environnement ;

CCFD-Terre Solidaire ;

Chrétiens Unis pour la Terre ;

Citoyens Pour le Climat ;

CliMates ;

Colibris ;

Collectif Gilets Jaunes Argenteuil ;

Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT) ;

Confédération paysanne ;

Coordination EAU Île-de-France ;

CRID ; CSP75/CISPM ; E-Graine ;

Enseignant.e.s. pour la planète ;

ESCP Europe ;

Étudiants et Développement ;

Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) ;

Fondation Danielle Mitterrand ;

Fondation ELYX ;

Fondation Nicolas Hulot ;

Greenpeace France ;

Immigration Développement Démocratie ;

Ingénieurs sans frontières ;

La Mine ;

Le Début des Haricots ;

Ligue des droits de l’Homme ;

Mouvement de la Paix ;

Mouvement Utopia ;

MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’Amitié entre les Peuples) ;

Notre Affaire À Tous ;

ODASS ;

Oxfam ;

RADSI Nouvelle-Aquitaine ;

REFEDD ;

Réseau Foi et Justice Afrique Europe ;

ResiWay ;

Sciences Citoyennes ;

Sherpa ;

SOL ;

Alernatives Agroécologiques et Solidaires ;

Un Climat de Changement ;

Union des Tunisiens pour l’Action Citoyenne (Utac) ;

Union syndicale Solidaires ;

Unis Pour Le Climat ;

Urbamonde ;

Workers For Future France ;

YFC France ;

ZEA.