Réaction à la publication de la feuille de route des 100 milliards

Une avancée notable mais le financement de l’adaptation reste largement insuffisant
17/10/2016

Les pays bailleurs ont publié aujourd’hui une « feuille de route » montrant comment ils vont mobiliser 100 milliards de dollars d’ici 2020 [1] pour aider les pays en développement à faire face au changement climatique.

Pour Armelle Le Comte, chargée de plaidoyer climat et énergie à Oxfam France :

« La publication de cette feuille de route – qui s’est longtemps fait attendre – est une avancée dans la lutte contre le changement climatique.

Malheureusement, son contenu est décevant : même si elle prévoit que le financement de l’adaptation devrait doubler d’ici 2020 (par rapport à 2013-2014), cela reste largement insuffisant au regard des besoins sur le terrain. L’adaptation n’atteindrait en 2020, malgré cette augmentation, que 20% des 100 milliards de dollars promis. L’ONU estime que les coûts de l’adaptation pourraient atteindre d’ici 2030 entre 140 et 300 milliards de dollars dans les pays en développement.

La conférence sur le climat qui aura lieu à Marrakech en novembre prochain (COP22) est l’occasion de faire bien plus pour les populations les plus vulnérables. Nous appelons les pays développés à intensifier leurs efforts et notamment à quadrupler leurs engagements financiers en faveur de l’adaptation d’ici 2020.

Le changement climatique aggrave déjà la pauvreté et la faim dans le monde. Dans le sud de l’Afrique, plus de 40 millions de personnes souffrent de sécurité alimentaire en raison de la sécheresse persistante dans cette région. L’entrée en vigueur rapide de l’Accord de Paris montre que les leaders mondiaux comprennent l’urgence d’agir. Ils doivent désormais traduire en acte cette promesse d’aider les populations les moins responsables et pourtant les plus vulnérables au changement climatique »

Contacts

Sarah Roussel : +33 (0)1 77 35 76 10 / +33 (0)6 51 15 54 38 / sroussel@oxfamfrance.org