Paradise Papers : Nike, symptomatique de l’évasion fiscale des multinationales

06/11/2017

Le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), à l'origine du scandale des Paradise Papers, a révéle comment Nike paie seulement 2 % d'impôts en Europe à travers un montage fiscal via les Bermudes et les Pays-Bas.

Pour Manon Aubry, porte-parole d'Oxfam France :

« Ces révélations très choquantes sont symptomatiques des pratiques généralisées d'évasion fiscale des entreprises multinationales qui, à l'aide de leurs armadas de conseillers fiscaux, exploitent les failles du système fiscal international pour payer le moins d'impôts possible.

Cela démontre à quel point notre système fiscal n'est plus adapté à l'économie d'aujourd'hui : si l'on continue comme ça, on va très rapidement arriver dans un monde où les entreprises multinationales ne paieront plus d'impôts. L'impunité de ceux qui s'exonèrent volontairement de ce devoir civique est en train de miner notre contrat social même.

Ce que prouve également le montage fiscal de Nike à travers les Pays-Bas c'est que le système d'évasion fiscale est organisé depuis l'Union européenne et rappelle une nouvelle fois l'urgence de s'attaquer aux paradis fiscaux européens.

Ces dizaines de milliards qui échappent à l'impôt au bénéfice d'une infime minorité d'ultra-riches et de multinationales représentent des pertes considérables pour les budgets des Etats, et ce sont les plus pauvres qui en paient le prix. Cela produitdes situations d'inégalités et d'injustice qui ne sont plus tolérables !

Pour mettre fin à cette spirale infernale qui produit des inégalités à l'intérieur de tous les pays, il faut engager des réformes de grande ampleur qui engagent la pleine mobilisation des gouvernements.  L'urgence pour demain est de rendre ces montages fiscaux détectables - grâce à des mesures de transparence - puis condamnables avec des sanctions à la hauteur des dommages causés aux Etats. Il faut aussi agir sur la complicité coupable des Etats qui participent à ce système généralisé en  jouant le jeu de la concurrence fiscale qui tire tout le monde vers le bas, à commencer par la France qui acte dans son propre budget une baisse de l'impôt sur les sociétés. »

Contacts

Pauline Leclère : 07 69 17 49 63

Notes aux rédactions

- Oxfam a lancé une pétition adressée à Emmanuel Macron pour lui demander de prendre des mesures concrètes mettre fin à l'ère des paradis fiscaux.

- Le 31 octobre 2017 Oxfam a lancé une nouvelle vidéo qui illustre le coût humain de l'évasion fiscale : Le visage de l'évasion fiscale.

- Le 25 septembre 2017, Oxfam a publié une analyse de l'impact des principales réformes fiscales sur les inégalités en France. Le rapport « Réforme fiscale : les pauvres en paient l'impôt cassé » révèle notamment que les ménages les 10 % plus riches bénéficieront d'une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres. Le rapport analyse également la trajectoire des principaux impôts sur dans le temps et révèle que les impôts injustes (qui reposent davantage sur les ménages les plus pauvres) n'ont cessé d'augmenter : les recettes de la TVA ont augmenté de 72 % en 20 ans et celles CSG ont été multipliées par 6,7 au cours de la même période.