Positions contradictoires d’Emmanuel Macron sur la TTF : le président en plein bluff ?

26/06/2017

Lors du sommet européen de ce vendredi, le Président Emmanuel Macron aurait tenu une position contradictoire avec ses engagements récents sur la TTF.

Selon le journal belge l’Echo [1], ce vendredi, en Conseil européen, le Président Emmanuel Macron aurait indiqué que le projet de taxe européenne sur les transactions financières ne pourrait pas voir le jour avant la fin du processus du Brexit. En clair : la France souhaiterait finalement enterrer la TTF européenne.  Ce serait un nouveau revirement alors qu’Emmanuel Macron avait promis, le 6 juin dernier, aux associations, entreprises, et scientifiques travaillant sur les questions climatiques qu’il parviendrait à un accord sur la taxe européenne sur les transactions financières cet été.  

Selon Alexandre Naulot, responsable de plaidoyer à Oxfam France :

« Emmanuel Macron aurait-il un double discours sur la taxe européenne sur les transactions financières et le changement climatique ? A Paris, face aux spécialistes du climat, il promet une taxe pour l’été, à Bruxelles face à ses homologues, il indique que le Brexit pourrait sonner le glas de la TTF. 

La lutte contre le changement climatique a besoin d’actes concrets, pas de simples coups de bluff. Si Emmanuel Macron veut être un véritable leader sur le climat, il doit aller plus loin que les effets de communication : il devra inclure le projet de taxe européenne dans sa feuille de route sur le climat et conclure un accord  européen d’ici l’été. 

Sans cela, Macron donnera le sentiment d’avoir choisi les banques aux dépens du climat, et l’un des financements innovants les prometteurs pour l’adaptation des plus pauvres aux désastres du changement climatique risque de ne pas voir le jour. »

Contacts

Caroline Prak
cprak@oxfamfrance.org
06 31 25 94 74
Twitter : @carolineprak

Notes aux rédactions

[1] Source, « La Taxe Tobin mise au frigo », 23 juin 2017, disponible au : http://www.lecho.be/economie-politique/europe-economie/La-taxe-Tobin-mise-au-frigo/9907431