Chiffres 2010 de l’APD : le mirage de l’augmentation de l’aide française avant les sommets

L'aide publique au développement française frôle cette année les 0,50% et a donc presque atteint en 2010 l'engagement européen d'atteindre les 0,51%. Mais l'affichage de cette hausse, qui tombe à pic lors d'une année de sommets en France, n'est malheureusement qu'un mirage sur l'état actuel de l'aide française.

La France est, en effet, devenue experte dans l'art de gonfler les chiffres sur sa contribution réelle à l'aide publique au développement. La « hausse » de l'APD française en 2010 est ainsi en partie le résultat d'actions comme la reprogrammation de dettes (celle de la RDC en 2010 par le Club de Paris), l'attribution massive de prêts (au détriment des dons) ou encore les 400 millions d'euros destinés à Mayotte, 101ème département français qui sortira des chiffres de l'APD l'année prochaine.

Malgré les affirmations répétées de Nicolas Sarkozy en faveur de l'APD et des 0,7% du RNB (revenu national brut) qui doivent y être consacrés, la baisse de l'APD française est d'ores et déjà officiellement prévue par le gouvernement et votée par le Parlement ! En effet, les chiffres de l'APD française tels que présentés dans le budget triennal adopté en décembre dernier montrent une baisse attendue en 2011 – 2012 de l'APD qui passera du coup à nouveau sous la barre des 0,50%.

Pour Luc Lamprière, directeur d'Oxfam France :
« Personne n'est dupe : après cette année d'artifices pour faire bonne figure au G8 et au G20, la baisse de l'APD française déjà programmée fera mal. L'aide publique au développement représente pourtant une bouée de sauvetage pour des millions de personnes. Les plus pauvres ne doivent pas payer pour une crise dont ils ne sont pas responsables « .

En 2005, les pays du G8 s'étaient engagés à Gleneagles à fournir 50 milliards de dollars d'aide d'ici à 2010, dont 25 milliards au continent africain. L'Afrique n'a pourtant reçu que 11 milliards de dollars. En tout, ce sont 18 milliards de dollars qui manquent à l'appel.

En savoir plus

e travail d'Oxfam France sur l'aide publique au développement
– Voir également le ommuniqué de Coordination Su

Contact presse

Magali Rubino : 06 30 46 66 04 – rubino@oxfamfrance.or

Contact

Notes aux rédactions

;