Commentaires d’Oxfam en amont de la réunion du Groupe de contact sur la Libye à Paris

Suite aux récents évènements en Libye, le Groupe de contact sur la Libye se réunira au plus haut niveau à Paris, demain jeudi 1er septembre, sur initiative de la France et sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Pour Nicolas Vercken d’Oxfam France : « La situation a atteint un tournant en Libye. Il est plus que temps de demander à l’OTAN un rapport exhaustif sur l’ensemble des victimes civiles au cours du conflit, ainsi que sur les différentes actions menées en faveur de la protection des civils par l’OTAN. Les rapports sur l’intervention en Libye régulièrement remis au Secrétaire général de l’ONU au cours des derniers mois n’ont toujours pas été rendus publics et, en dépit des demandes répétées, l’OTAN n’a pas créée de cellule de suivi des dommages causés aux civils et à leurs biens. Après 6 mois d’opérations, il est indispensable et urgent d’établir un registre public des dommages causés aux victimes, qu’il s’agisse de blessures, morts, déplacements ou atteintes à la propriété. »

L’ONG souligne également que la France doit rendre compte des armes livrées aux rebelles libyens, malgré les embargos onusien et européen, et s’assurer que ces armes n’ont pas déjà ou ne risquent pas de contribuer à de graves violation des droits humains ou du droit international humanitaire, ou d’aggraver l’instabilité régionale.

Enfin, Oxfam attire l’attention du Groupe de Contact sur les besoins humanitaires : « En plus de problèmes sanitaires ou liés à l’alimentation, les difficultés d’accès à l'eau à Tripoli et dans les régions environnantes sont particulièrement préoccupantes. Des solutions sont mises en place mais l'ampleur des besoins est importante et les risques restent très forts pour l'hygiène et la santé, tant en raison de la qualité des eaux contaminées que du manque d’approvisionnement. Les températures à Tripoli vont atteindre 43 degrés ces jours-ci et il est urgent de remettre en marche les puits et les pompes, notamment en procurant du carburant » conclut Nicolas Vercken.

Contact presse :
Mathilde Magnier : 01 77 35 76 00 / 06 43 85 82 97 / mmagnier@oxfamfrance.org

Contact

Notes aux rédactions