Oxfam France salue la prise en compte de la Responsabilité de Protéger

Réaction à la publication du Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale

Paris, 17 juin 2008 – Le Livre Blanc intègre pleinement et explicitement la Responsabilité de Protéger dans la doctrine de défense française. Endossé par la communauté internationale lors du Sommet mondial des Nations unies de 2005, ce principe réaffirme la responsabilité première de chaque Etat de protéger sa population contre le génocide, les crimes de guerre, le nettoyage ethnique et les crimes contre l’humanité. En cas d’échec, que ce soit par manque de moyens ou de détermination, il revient alors à la communauté internationale d’assumer ce rôle.

« Nous saluons l’initiative de la France qui, en intégrant la Responsabilité de Protéger dans le Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale, a mis sa pratique nationale en accord avec ses déclarations internationales » , affirme Nicolas Verken, responsable du programme « Prévention des conflits » à Oxfam France.

« La France doit maintenant transformer l’essai au niveau régional. La présidence française de l’Union européenne en 2008 a prévu de faire de la révision de la Stratégie européenne de Sécurité une de ses priorités. La Responsabilité de Protéger devra y être formellement consacrée, accompagnée de mesures concrètes pour sa mise en œuvre », poursuit-il.

« Cela devra passer notamment par l’adoption du Code de Conduite de l'Union Européenne en matière d'exportation d'armements en Position Commune, afin d'en faire un instrument juridiquement contraignant : il sera alors interdit à tout pays de l'UE d'exporter des armes dès lors qu'elles risquent de contribuer à des graves violations des droits de l'Homme, du droit international humanitaire ou de porter atteinte au développement. »

Oxfam France, en partenariat avec Human Rights Watch, organise le 25 juin prochain à Paris une conférence internationale en présence, notamment, de Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes, et de Rama Yade, secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme : il s'agira notamment de préciser la prise en compte et le renforcement de la norme Responsabilité de Protéger au cours de la présidence française de l'UE.

Contact

Contact presse :

ldine Furi, + 33 (0)1 56 98 24 45

Notes aux rédactions