Pour Nicolas Vercken, Directeur des campagnes et du plaidoyer d’Oxfam France « En décidant de retirer les Etats-Unis du Traité sur le commerce des armes, le président Trump se tire une balle dans le pied de manière irresponsable, continue de démontrer la volonté de son gouvernement de tourner le dos aux normes et aux principes internationaux, et de renoncer au leadership américain. C’est un nouveau pas dans la mauvaise direction qui vise à démanteler la coopération internationale en matière de sécurité. Déjà la semaine dernière, les États-Unis avaient pris en otage une résolution des Nations unies contre les violences sexuelles dans les conflits, jusqu’à ce que tout élément de langage faisant référence à la nécessité des services de santé en matière de santé sexuelle et reproductive fut éliminé. Ce n’est pas une coïncidence que cette annonce vienne à la suite du veto du président Trump à la résolution sur les puissances militaires dans la guerre au Yémen, et au maintien du soutien militaire à l’Arabie saoudite dans cette guerre.

« Le président Trump envoie un message clair aux civils pris au piège dans les conflits armés : tant pis pour vous. Les États-Unis sont maintenant bras dessus bras dessous avec l’Iran, la Corée du Nord et la Syrie en tant que pays non-signataires de ce traité historique, dont le seul but est de protéger les civils innocents des armes.

« Le Traité sur le commerce des armes a été rédigé et signé par les États-Unis et d’autres pays dans le but de maintenir les armes meurtrières loin des mains de ceux qui pourraient les utiliser pour commettre des génocides, des crimes contre l’humanité ou des crimes de guerre. Ce traité a le pouvoir de protéger des millions de personnes de la mort, des viols, d’attaques et de déplacements forcés. Chaque année, environ 500 000 personnes sont tuées à cause du commerce d’armes insuffisamment réglementé.

« Oxfam, avec d’autres membres de la Campagne « Contrôlez les armes », a œuvré pendant plus de dix ans pour s’assurer que le traité sur le commerce des armes soit mis en place afin de protéger les populations dans les conflits. Au lieu de chercher à prévenir des atrocités et à promouvoir la paix et la sécurité, le président Trump cherche à apaiser les marchands d’armes de la National Rifle Association américaine.

« Oxfam France appelle la communauté internationale et en particulier la France, en tant que membre permanent du Conseil de Sécurité, et exportateur d’armes majeur, à rappeler son attachement au Traité sur le commerce des armes et à condamner l’annonce américaine de ce jour. »

Contacts presse :
Michael Luze : 06 63 63 40 08 ; michael.luze@gmail.com

;