Réaction d’Oxfam France à l’ECOFIN : avancée concrète pour une TTF

Aujourd’hui, les ministres des Finances de l’Union européenne, réunis au Luxembourg, ont renoncé à une taxe sur les transactions financières au niveau européen. Cette décision, qui n’a surpris personne en raison de l’opposition de certains Etats membres, permet désormais à une « coalition de pays pionniers » de pouvoir se mettre en place, puisque les pays opposés à toute avancée sur la TTF au niveau européen, notamment le Royaume Uni, ne bloquent plus le processus.

Les projections d'Oxfam montrent qu’une TTF appliquée uniquement au niveau des neuf pays de la zone Euro favorable à une telle taxe Les neuf pays signataires d’une lettre à la présidence danoise en février 2012 étaient : la France, l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, l’Espagne, la Finlande, la Grèce, le Portugal, l’Espagne.], et représentant 90% du PIB de la zone euro, pourrait dégager 40 milliards d'euros par an.

Pour Oxfam France, François Hollande doit, lors du sommet européen la semaine prochaine à Bruxelles, rappeler que la taxe sur les transactions financière doit contribuer avant tout à la lutte contre la pauvreté et le changement climatique.

Lors du sommet de Rio + 20, e Président français s’est prononcé pour qu’une taxe sur les transactions financières européennes soit en « grande partie affectée » au développement et au clima. José Manuel Barroso a également défendu une affectation de la taxe à la « solidarité internationale » Au sommet du G20 au Mexique, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso avait déclaré : « Nous espérons que la FTT devienne réalité, au niveau européen et si possible au niveau international. La TTF, avec d'autres sources innovantes de financement du développement, contribuera à la solidarité internationale. Nous espérons pouvoir bientôt convenir d’un accord sur une TTF. Je vais soulever ce point à Rio : nous n'oublierons pas les plus pauvres du monde ».].

Oxfam France rappelle que les avancées au niveau européen ne doivent pas dispenser la France d’affecter dès cet été la totalité de la taxe française existante au développement et à la lutte contre le changement climatique.

Contact presse

Magali Rubino : 00 33 6 30 46 66 04 / [mrubino@oxfamfrance.org->mailto: mrubino@oxfamfrance.org]

Contact

Notes aux rédactions

communiques-de-presseArray
(
    [0] => WP_Term Object
        (
            [term_id] => 687
            [name] => Communiqués de presse
            [slug] => communiques-de-presse
            [term_group] => 0
            [term_taxonomy_id] => 687
            [taxonomy] => category
            [description] => 
            [parent] => 0
            [count] => 1213
            [filter] => raw
            [cat_ID] => 687
            [category_count] => 1213
            [category_description] => 
            [cat_name] => Communiqués de presse
            [category_nicename] => communiques-de-presse
            [category_parent] => 0
        )

)
WP_Post Object
(
    [ID] => 4219
    [post_author] => 2
    [post_date] => 2012-06-22 13:55:17
    [post_date_gmt] => 2012-06-22 11:55:17
    [post_content] => 

Aujourd’hui, les ministres des Finances de l’Union européenne, réunis au Luxembourg, ont renoncé à une taxe sur les transactions financières au niveau européen. Cette décision, qui n’a surpris personne en raison de l’opposition de certains Etats membres, permet désormais à une "coalition de pays pionniers" de pouvoir se mettre en place, puisque les pays opposés à toute avancée sur la TTF au niveau européen, notamment le Royaume Uni, ne bloquent plus le processus. Les projections d'Oxfam montrent qu’une TTF appliquée uniquement au niveau des neuf pays de la zone Euro favorable à une telle taxe Les neuf pays signataires d’une lettre à la présidence danoise en février 2012 étaient : la France, l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, l’Espagne, la Finlande, la Grèce, le Portugal, l’Espagne.], et représentant 90% du PIB de la zone euro, pourrait dégager 40 milliards d'euros par an. Pour Oxfam France, François Hollande doit, lors du sommet européen la semaine prochaine à Bruxelles, rappeler que la taxe sur les transactions financière doit contribuer avant tout à la lutte contre la pauvreté et le changement climatique. Lors du sommet de Rio + 20, e Président français s’est prononcé pour qu’une taxe sur les transactions financières européennes soit en "grande partie affectée" au développement et au clima. José Manuel Barroso a également défendu une affectation de la taxe à la "solidarité internationale" Au sommet du G20 au Mexique, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso avait déclaré : "Nous espérons que la FTT devienne réalité, au niveau européen et si possible au niveau international. La TTF, avec d'autres sources innovantes de financement du développement, contribuera à la solidarité internationale. Nous espérons pouvoir bientôt convenir d’un accord sur une TTF. Je vais soulever ce point à Rio : nous n'oublierons pas les plus pauvres du monde".]. Oxfam France rappelle que les avancées au niveau européen ne doivent pas dispenser la France d’affecter dès cet été la totalité de la taxe française existante au développement et à la lutte contre le changement climatique.

Contact presse

Magali Rubino : 00 33 6 30 46 66 04 / [mrubino@oxfamfrance.org->mailto: mrubino@oxfamfrance.org]

Contact

Notes aux rédactions

[post_title] => Réaction d’Oxfam France à l’ECOFIN : avancée concrète pour une TTF [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => closed [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => reaction-doxfam-france-a-lecofin-avancee-concrete-pour-une-ttf [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2018-10-02 11:56:52 [post_modified_gmt] => 2018-10-02 09:56:52 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.oxfamfrance.org/pressrelease/reaction-doxfam-france-a-lecofin-avancee-concrete-pour-une-ttf/ [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw )