La proposition de l’administration Trump ne peut pas être considérée comme un accord de paix : c’est une feuille de route vers l’occupation permanente. En légitimant les violations de droits en cours et en renforçant les divisions politiques existantes, ce plan au contraire, affaiblit davantage les perspectives de paix. Cela réduit également tout espoir pour que les États-Unis continuent d’avoir à l’avenir une position d’intermédiaire crédible entre Israéliens et Palestiniens. Face à ce plan, Oxfam appelle tous les acteurs internationaux qui ont un rôle à jouer, y compris la France, à rejeter ce plan et pousser pour un processus basé sur le respect du droit international, pour construire une paix inclusive et durable pour les Palestiniens et les Israéliens.

En tant qu’organisation humanitaire présente dans les territoires palestiniens et en Israël depuis des décennies, Oxfam connait les réalités difficiles auxquelles les familles palestiniennes sont confrontées chaque jour. La construction de colonies israéliennes et la démolition de maisons, d’écoles et d’autres infrastructures communautaires palestiniennes ont atteint un rythme inédit ; le taux de chômage palestinien monte en flèche. De nombreux Palestiniens ne peuvent se déplacer librement ni accéder à des biens et services essentiels y compris la nourriture, l’eau et le carburant.

La proposition de l’administration Trump entérine l’acceptation, et même l’approbation de la part du gouvernement américain de ce dont nous sommes témoins sur le terrain depuis des années: l’espoir d’une paix juste qui garantisse la sécurité des Israéliens et des Palestiniens s’éloigne de plus en plus.

Oxfam craint que ce plan ne déclenche une escalade de la violence qui menacerait des vies et limiterait notre capacité à fournir une assistance vitale aux communautés vulnérables. Les familles avec lesquelles nous travaillons dans la région veulent la paix pour pouvoir étudier, travailler et vivre sans crainte, mais malheureusement, ce seront probablement elles qui paieront le prix le plus élevé.

Il existe un chemin possible vers une paix durable si nous écoutons, apprenons et faisons entendre davantage de voix. La paix doit être enracinée dans le respect des droits humains et la dignité de tous les Israéliens et Palestiniens. Aucun accord de paix ne réussira jamais s’il n’est pas fondamentalement basé sur la participation des sociétés civiles. Plutôt que d’aller vers cette vision, le plan de l’administration Trump rend les perspectives de paix plus lointaines que jamais.

Contact presse :

Jon Cerezo, Responsable campagne humanitaire et migrations, 06 51 15 54 38

Notes aux éditeurs

• Rapport d’analyse d’Oxfam From failed to Fair : Un rapport qui tire des leçons et renseignements sur les accords d’Oslo pour favoriser une nouvelle approche de la paix fondée, sur les droits humains pour les Palestiniens et les Israéliens.