Taxation des transactions financières : réaction d’Oxfam France au sommet des Chefs d’Etat européens

Les Etats européens présents au sommet du G20 de Toronto les 26 et 27 juin emportent dans leurs bagages un mandat des 27 pour défendre une taxation des transactions financières. Sous l’impulsion d’Angela Meckel et de Nicolas Sarkozy, l’Union européenne s’engage enfin sur la question d’une taxe sur les transactions financières.

Deux taxes sont désormais sur la table : une simple taxe, ou plutôt une assurance, des banques pour les banques en cas de crise, et une taxe sur les transactions financières qui permet d’entrevoir un début de redistribution des richesses au niveau mondial. Oxfam France demande que le produit d’une telle taxe soit consacré aux enjeux globaux (lutte contre la pauvreté, climat…).

Alors que les financements nécessaires à la lutte contre le changement climatique et ses conséquences ne cessent d’être réévalués à la hausse et que les objectifs de réduction de la pauvreté dans le monde sont sous-financés, une taxe sur les transactions financières doit permettre à la solidarité internationale de changer d’échelle. Au moment où les coupes budgétaires dans les pays du Nord affectent les budgets de l’aide au développement, une telle taxe permettrait de tenir les engagements internationaux en faveur du développement.

Les pays du G20, lors de leur réunion à Toronto, doivent s’engager en faveur d’une taxe mondiale de 0,05%, au minimum, sur l’ensemble des transactions financières qui pourrait rapporter au moins 500 milliards de dollars par an. L’ensemble des pays de l’Union européenne présents à ce sommet, comme la France, l’Allemagne ou la Grande-Bretagne, devront porter cette exigence.

Depuis ses déclarations du lundi 14 juin, le couple franco-allemand a réussi à convaincre ses 25 partenaires de porter le débat au niveau du G20. Garderont-ils la même détermination dans l’hypothèse d’une absence de consensus du G20, lorsqu’il faudra penser la taxation des opérations financières sur les seuls marchés européens ? Un plan de travail en ce sens, avec des échéances claires, doit être donné à la fois au FMI et à la Commission européenne.

Note aux rédactions

Sébastien Fourmy d’Oxfam France sera présent au Canada pour les réunions du G8 et du G20 du 25 au 27 juin 2010.

Contact médias

Magali Rubino : rubino@oxfamfrance.or / +33 (0)1 56 98 24 45 / (0)6 30 46 66 04

En savoir plus

– Signer la pétition pour une axe internationale sur les transactions financière
– Consulter les informations du programme d'Oxfam France consacré aux axes internationales et financements innovant, et plus largement au [Financement du développement->-Financement-du-developpement-], dans la rubrique Nos actions

 
||Communiqué envoyé dans le cadre d’une campagne lancée en septembre 2009 sur la lutte contre le changement climatique et réalisée avec l’aide financière de l’Union européenne. Le contenu de cette campagne relève de la seule responsabilité d’Oxfam France et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l’Union européenne.|

Contact

Notes aux rédactions

;