Un raz-de-marée dans le vote à l’ONU en faveur d’un Traité international sur le commerce des armes

{{Seuls les États Unis et le Zimbabwe ont voté contre}}

Paris – Aujourd’hui, aux Nations unies, 147 États ont largement voté en faveur de l’adoption d’un Traité international sur le commerce des armes classiques. La Plate-forme « [Contrôlez les armes->http://www.controlarms.org/] », qui représente des millions de militants dans le monde, salue ce vote. Face à l’urgence de la situation, {{la Plate-forme appelle les États soutenant ce projet à intégrer dans le futur traité une référence à la « règle d’or », qui explicite le nécessaire respect des droits humains, du droit international humanitaire et du développement durable.}}

147 États ont soutenu le traité, ce qui représente une nette augmentation par rapport aux 139 États qui avaient adopté, en octobre 2006, la première résolution ouvrant le processus onusien vers l’adoption d’un traité. On note un vote quasi unanime en Afrique, en Amérique du sud, en Amérique centrale ainsi qu’en Europe. Cette couverture géographie indique une exigence forte pour un meilleur contrôle du commerce des armes, tant de la part des pays affectés par la violence armée, que de la part des principaux pays exportateurs d’armes. Ignorant le consensus existant, seuls les Etats-Unis et le Zimbabwe ont voté contre. Pour sa part, la France, qui a toujours soutenu le projet de traité, a voté pour la résolution, tandis que plus de 100 parlementaires français ont officiellement apporté leur soutien (voir liste ci-dessous). Leurs signatures ont été remises au Président de la Première commission de l’Assemblée générale des Nations unies ainsi que celles de plus de 2 000 parlementaires de 124 pays.

Chaque jour, selon une terrible comptabilité, plus d’un millier de personnes sont tuées par des armes à feu alors que plusieurs autres milliers meurent indirectement de la violence armée. Le commerce irresponsable des armes alimente les conflits, la pauvreté et les graves violations des droits humains.

Benoît Muracciole, d’Amnesty International France affirme : « Aujourd’hui ce vote massif amène le monde au plus près d’un Traité international sur le commerce des armes classiques. Le respect des droits humains doit être placé au cœur de celui-ci. C’est le seul moyen de mettre un terme au carnage. Cette décision place les principes de la Charte de Nations unies et les autres obligations internationales des États au centre du traité. C’est une honte de voire les gouvernements des États-Unis et du Zimbabwe se dresser ensemble contre un Traité qui pourrait sauver tant de vies humaines. »

Nicolas Vercken, d’Oxfam France – Agir Ici déclare : « La majorité des gouvernements soutiennent un Traité international sur le commerce des armes classiques. Ils doivent avancer rapidement. Ce vote ne constitue qu’une étape. Il faut d’urgence arrêter le flot des transferts d’armes irresponsables qui ont été déversées pendant des années, causant ainsi morts, blessures et pauvreté parmi les populations civiles. C’est le cas actuellement en République Démocratique du Congo. Cela doit cesser. »

Didier Destremau du Secours Catholique- Cariras France, ajoute : « Ce vote est une victoire pour des millions de militants à travers le monde. Tous réunis contre cette terrible utilisation des armes, nous continuerons à agir auprès des gouvernements pour obtenir d’urgence un instrument juridiquement contraignant et efficace.»

NOTES AUX REDACTIONS

Députés et sénateurs ayant signé la Déclaration des parlementaires à l’intention du Secrétaire général des Nations unies concernant le processus de consultation pour un traité international sur le commerce des armes classiques :

Jacqueline ALQUIER (Sénatrice du Tarn), Gérard BAPT (Député de la Haute-Garonne), Jacques BASCOU (Député de l'Aude), Delphine BATHO (Député des deux Sèvres), Pierre BERNARD-RAYMOND (Sénateur des Hautes – Alpes), Jean-Claude BEAULIEU (député de la Charente-Maritime), Gabriel BIANCHERI (Député de la Drôme), Marie-Christine BLANDIN ( Sénatrice du Nord) , Serge BLISKO (Député de Paris), Jean-Claude BOUCHET (Député du Vaucluse), Christophe BOUILLON (Député de la Seine-Maritime), Didier BOULAUD (Sénateur de la Nièvre), Monique BOULESTIN (Député de la Haute-Vienne), Françoise BRANGET (Députée du Doubs), Robert BRET (Sénateur des Bouches-du-Rhône), François BROTTES (Député de l'Isère), Elie BRUN (Sénateur du Var), Martine CARRILLON-COUVREUR (Députée de la Nièvre), Bernard CAZENEUVE (Député de la Manche), Guy CHAMBEFORT (Député de l'Allier), Jean-Paul CHANTEGUET (Député de l'Indre), André CHASSAIGNE (Député du Puy-de-Dôme), Claude DARCIAUX (Députée de la Côte- d'Or), Claude DOMEIZEL (Sénateur des Alpes de Haute Provence), Marie-Christine DALLOZ (Député du Jura), Annie DAVID (Sénatrice de l'Isère), Pascal DEGUILHELM (Député de la Dordogne), Michelle DEMESSINE (Sénatrice du Nord), Jean-Pierre DERMERLIAT (Sénateur de la Haute-Vienne), Jacques DESALLANGRE (Député de l'Aisne), Michèle DELAUNAY (Députée de la Gironde), Bernard DEROSIER (Député du Nord), Marc DOLEZ (Député du Nord), Michel DREYFUS-SCHMIDT (Sénateur du territoire de Belfort ), Laurence DUMONT (Député du Calvados), Philippe DURON (Député du Calvados), Christian ECKERT (Député de la Meurthe-et-Moselle), Corinne ERHEL (Députée des Côtes-d'Armor), Yannick FAVENNEC (Député de la Mayenne), Jean-Michel FERRAND (Député du Vaucluse), Alain FERRY (Député du Bas-Rhin), Guy FISCHER (Sénateur du Rhône), Valérie FOURNEYRON (Députée de la Seine-Maritime), Thierry FOUCAUD (Sénateur de la Seine- Maritime), Géneviève GAILLARD (Députée des Deux-Sèvres), Jean-Louis GAGNAIRE ( Député de la Loire), Gisèle GAUTIER (Sénatrice de la Loire-Atlantique), Jean-Pierre GODEFROY (Sénateur de la Manche), André GERIN (Député du Rhône), Jean-Patrick GILLE (Député de l'Indre et Loire), Daniel GOLDBERG (Député de la Seine-Saint-Denis), Gaëtan GORCE (Député de la Nièvre), Louis GUEDON (Député de la Vendée), David HABIB (Député des Pyrénées-Atlantiques), Claude HAUT (Sénateur du Vaucluse), Francis HILLMEYER (Député du Haut Rhin), Jean-Louis IDIART (Député de la Haute-Garonne), Michel ISSINDOU (Député de l'Isère), Serge JANQUIN (Député du Pas-de-Calais), Annie JARRAUD-VERGNOLLE (Sénatrice des Pyrénées Atlantiques), Alain JOURNET (Sénateur du Gard), Armand JUNG (Député du Bas-Rhin), André LAIGNEL (Député européen), Colette LANGLADE (Députée de la Dordogne), Jack LANG (Député du Pas-de-Calais), Jean-René LECERF (Sénateur du Nord) Michel LEFAIT (Député du Pas-de-Calais), Jean-Marie LE GUEN (Député de Paris), André LEJEUNE (Député de la Seine-Maritime), Michel LIEBGOTT (Député de la Moselle), Claude LETEURTRE (Député du Calvados), Martine LIGNIERES -CASSOU (Députée des Pyrénées-Atlantiques), Jean-Jacques LOZACH (Sénateur de la Creuse), Lionnel LUCA (Député des Alpes- Maritimes), Philippe MADRELLE (Sénateur de la Gironde), Noël MAMERE (Député de la Gironde), Philippe MARTIN (Président du Conseil général du Gers), Patrice MARTIN-LALANDE (Député du Loir-et-Cher), Damien MESLOT (Député du territoire de Belfort), Jean-Pierre MICHEL (Sénateur de la Haute-Saône), Didier MIGAUD (Député de l'Isère), Alain MILON (Sénateur du Vaucluse), Catherine MORIN-DESAILLY (Sénatrice de la Seine-Maritime), Alain MOYNE BRESSAND (Député de l'Isère), Jacques MULLER (Sénateur du Haut-Rhin) Roland MUZEAU (Député des Hauts-de-Seine), Philippe NAUCHE (Député de la Corrèze), Daniel PAUL (Député de la Seine-Maritime), Germinal PEIRO (Député de la Dordogne), Jacques PELISSARD (Député du Jura), Louis PINTON (Sénateur de l’Indre), Bernard PIRAS (Sénateur de la Drôme), Gisèle PRINTZ (Sénatrice de la Moselle), Dominique RAIMBOURG (Député de Loire-Atlantique), Eric RAOULT (Député de la Seine-Saint-Denis), Frédéric REISS (Député du Bas-Rhin), Ivan RENAR (Sénateur du Nord), Marie-Line REYNAUD (Député de la Charente), Chantal ROBIN-RODRIGO (Député des Hautes-Pyrénées), François ROCHEBLOINE (Député de la Loire), Rudy SALLES (Député des Alpes-Maritimes), Jean-Claude SANDRIER (Député du Cher), Patricia SCHILLINGER (Sénateur du Haut Rhin), Christophe SIRUGUE (Député de la Saône-et-Loire), Eric STRAUMANN (Député du Haut-Rhin), Philippe TOURTELIER (Député d'Ille-et-Vilaine), Jean-Jacques URVOAS (Député du Finistère), Michel VERGNIER (Député de la Creuse), Alain VIDALIES (Député des Landes), Philippe VITEL (Député du Var), Dominique VOYNET (Sénatrice de la Seine-Saint-Denis)

Photos disponibles sur : a Galerie Flick et sur icas

Contact

Contact presse :

agali RUBIN : 01 56 98 24 45 – 06 30 46 66 04

Notes aux rédactions

;