Bilan de la campagne « La santé, à quel prix ? »

Chaque seconde, partout dans le monde, 3 personnes basculent dans la pauvreté car elles ne peuvent faire face aux dépenses de santé.  Des centaines de millions d’autres renoncent à se soigner, faute d’argent.

La France a un rôle important à jouer pour faire cesser cette situation injuste. Nous avons donc lancé la campagne "La santé, à quel prix ?" en septembre 2013. Sur la scène internationale nous avons demandé à la France d’œuvrer pour que la couverture sociale universelle (CSU) devienne une priorité dans les nouveaux objectifs du développement, qui prendront la suite des OMD en 2015.  La France peut aussi soutenir concrètement les Etats les plus pauvres qui mettent en place la gratuité des soins pour leurs citoyen-ne-s, en consacrant une part plus grande de son aide publique au développement à la protection sociale.

Après 5 mois de campagne et de mobilisation, où vous avez été plus de 17 000 à signer notre pétition pour que l’accès gratuit aux soins devienne une réalité pour toutes les populations du monde, l’heure est au bilan.

La Couverture Santé Universelle

Nous avons réussi à faire de la CSU une priorité dans la politique française de développement mais sans que pour autant l’aide publique au développement consacrée à la protection sociale soit augmentée.

Grâce au travail de plaidoyer, de sensibilisation et d’information qui a été mené auprès des députés, et auprès du gouvernement, Oxfam a convaincu ces décideurs de la nécessité et de l’importance d’agir en faveur de l’accès gratuit aux soins et de la couverture santé universelle (CSU).

Les militant-e-s et bénévoles en région se sont aussi investi-e-s dans cette mission et ont obtenu de nombreux rendez-vous avec les député-e-s dans leur circonscription !

Deux partenaires d’ Oxfam, Ibrahim Diori de l’association AEC (Alternative Espaces Citoyens) Niger et Patrice Sanon du Burkina Faso d’ODSAD (Organisation pour le Droit à la Santé et au Développement), sont également venus en France pour témoigner de la situation dans leur pays et des solutions concrètes qui peuvent être mise en place pour améliorer l’accès aux soins. Ils ont participé activement aux rendez-vous avec les députés à Paris.

Résultat

En décembre dernier, le gouvernement a fait de la CSU sa priorité pour les prochains objectifs de développement qui seront fixés en 2015.

Les parlementaires ont été convaincu-e-s de la nécessité d’agir pour l’accès gratuit aux soins. Ils et elles ont intégré la campagne dans leurs discours et 14 ont signé la tribune "La France peut favoriser l’accès à la santé, un droit universel". Lors du vote de la première loi d’orientation de la politique d’aide au développement de la France le 11 février, sur les 3 amendements concernant la protection sociale déposés à l’assemblée nationale, 2 ont été adoptés. Maintenant la protection sociale est clairement inscrite au rang des objectifs (article 1er). Des avancées dans les textes, mais malheureusement il n’y a pas eu d’augmentation du budget de l’APD consacré à la protection sociale.

Une forte mobilisation et un travail qui continue

Partout en France, les militants ont redoublé d’inventivité et de créativité pour proposer des animations et de nombreux évènements afin de sensibiliser le grand public à l’accès gratuit aux soins : "manifestation égoïste",  action de rue, stand d’information

Nos partenaires Patrice Sanon et Ibrahim Diori, sont aussi allés à la rencontre du public lors des tables rondes et d’une projection-débat organisés par les groupes locaux à Paris, Strasbourg, Orléans, et Nantes. Des moments d’échanges intenses entre public, intervenants et militants qui ont permis de mettre en lumière l’importance pour tout individu d’ accéder à des soins de qualité sans s’appauvrir. 

Vous avez également pu découvrir la vidéo réalisée à partir des photographies de Bieke Depoorter, photographe de l'agence Magnum, qui est allée au Sénégal avec Oxfam à la rencontre des personnes qui, tous les jours, font face au problème d’accès aux soins, faute de moyens.

Après cette forte mobilisation, la campagne publique se termine mais le combat continue et nous restons vigilants pour que les discours se traduisent en actes !

Dans les médias

A écouter : l'émission "Priorité Santé" sur RFI (5 décembre 2013)

A lire : Le supplément du Monde Diplomatique de janvier 2014, entièrement consacré à la couverture santé universelle