La levée des brevets sur les vaccins anti-COVID doit être une priorité mondiale

Depuis le début de la pandémie mondiale de COVID-19, Oxfam France avec l’ensemble de la confédération Oxfam et un grand nombre d’organisations, réunies notamment au sein de la People’s Vaccine Alliance, se mobilisent pour défendre un accès juste et universel aux vaccins et à tout traitement contre la COVID-19. Aujourd’hui, alors que plusieurs vaccins ont été développés par des laboratoires pharmaceutiques, il est indispensable d’obtenir la levée des brevets.

Nous appelons à la mobilisation de toutes et tous, citoyen·ne·s, élu·e·s, pour défendre cette levée des brevets.

Signez notre pétition citoyenne pour défendre la levée des brevets et assurer un accès juste et universel aux vaccins contre la COVID-19

Dès septembre dernier, Oxfam tirait la sonnette d’alarme : plus de la moitié des futures doses de vaccin avaient déjà été réservées par un petit groupe de pays riches représentant à peine 13 % de la population mondiale. À ce rythme, les 2/3 de la population mondiale n’auront pas accès à un vaccin avant 2022, avec le risque de prolonger toujours plus la crise que nous vivons. Le principal gagnant de ce système ? L’industrie pharmaceutique, qui profite de règles garantissant ses monopoles au détriment de la santé du plus grand nombre.

Pourtant, face à une épidémie qui nous touche toutes et tous, et alors que les variants se multiplient, il est urgent de garantir au plus vite un accès universel aux vaccins.

Pour ce faire, les dirigeant·e·s européens·nes doivent s’engager au plus vite en faveur de la mise en commun des droits de propriété intellectuelle et arrêter de défendre coûte que coûte les intérêts des grands groupes pharmaceutiques. Les lenteurs dans la vaccination le démontre, aujourd’hui, aucune entreprise pharmaceutique n’a les capacités de produire suffisamment de vaccins pour tout le monde. La production à plus grande échelle des vaccins contre le COVID-19 ne sera rendue possible que si les entreprises pharmaceutiques acceptent de coopérer.

Joignez votre voix à celle de milliers d’autres en France, pour appeler Emmanuel Macron à défendre cette levée des brevets sur les vaccins anti-COVID.

Je signe la pétition

Informer, décrypter : notre travail quotidien pour faire comprendre les enjeux sur l’accès aux vaccins anti-COVID

Depuis plus d’un an, l’ensemble de la confédération Oxfam travaille d’arrache-pied et de concert, avec un grand nombre d’organisations, pour informer le public, les médias et les responsables politiques sur les enjeux autour de l’accès aux vaccins et la nécessité de lever les brevets.

Retrouvez notre dernier décryptage pour démêler le vrai du faux sur la question de la levée des brevets et mieux comprendre pourquoi cette mesure s’impose d’urgence. 

Lire le décryptage

Notre appel transpartisan aux élu·e·s pour lever les brevets sur les vaccins contre la COVID-19

Jeudi 6 mai 2021, à la suite de l’annonce des Etats-Unis, par la voix de son Président Joe Biden, et de la Nouvelle-Zélande, de leur soutien à la levée des brevets sur les vaccins anti-COVID, nous avons lancé un appel à tous les élu·e·s français·es. Soutenez vous-aussi la levée des brevets et appelez Emmanuel Macron à prendre position et défendre pleinement et concrètement cette mise en commun des droits de propriété intellectuelle.

Notre appel aux élu·e·s français·es

La crise humanitaire en Inde, révélatrice de l’importance d’agir en urgence et mondialement contre la pandémie de COVID-19

L’Inde fait face à une aggravation majeure de la pandémie dans le pays. Le nombre de cas explose et avec eux, le nombre de décès. Le pays a dépassé le seuil des 200 000 morts – à minima. Le système de santé est au bord de l’implosion. Sur place, la situation est proche de l’effondrement : les malades meurent dans les files d’attente des hôpitaux en raison du manque de lits, d’oxygène et de médicaments. À New Delhi, la ville la plus touchée, les crématoriums sont surchargés et les bûchers funéraires sont allumés par milliers dans les rues.

La situation en Inde illustre l’urgence de garantir l’accès aux vaccins à toute la planète. Or, aujourd’hui, nous faisons face à un véritable apartheid vaccinal. Or les inégalités vaccinales sont un non-sens sanitaire. Oxfam a mené une étude auprès d’épidémiologistes du monde entier, la grande majorité d’entre eux nous alertent : nous n’avons qu’un an, sinon moins, pour vacciner l’ensemble de la planète et atteindre une immunité collective à l’échelle mondiale. Car le virus risque de continuer à se propager dans des régions du monde peu couvertes par la vaccination, entrainant l’apparition de mutations résistantes aux vaccins existants.

En octobre dernier l’Inde et l’Afrique du Sud ont déposé à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) une demande de dérogation aux règles liées à la propriété intellectuelle sur les produits nécessaires pour lutter contre la Covid-19. Depuis, les deux pays ont été rejoint par une centaine de pays du sud, notamment l’ensemble du bloc africain. Cette demande de dérogation est toujours bloquée par les pays riches, défendant les intérêts de l’industrie pharmaceutique.

L’Inde, pourtant la « pharmacie du monde », est aujourd’hui à bout de souffle. Elle a besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Mais aussi de la liberté de libérer sa propre puissance pharmaceutique. Aujourd’hui, elle est en empêchée. Pour faire face à cette situation en Inde, et ailleurs, la levée des brevets est indispensable. Défendez-là avec nous.

Et soutenez l’action de nos collègues d’Oxfam Inde, en faisant un don.

Je fais un don