G20 Express : dans la peau d’une militante Oxfam en route pour le G20 !

{{[Amandine->Oxfam-France-aux-Solidays-cote,1129]}}, a embarqué avec 49 autres militant-e-s Oxfam France à bord du G20 Express. Départ dimanche 31 octobre dans la soirée, arrivée à Nice le lendemain matin, après un crochet par Lyon. En ligne de mire : l'alter-sommet et la manifestation citoyenne du mardi 1er novembre. Un seul objectif : défendre la Taxe Robin des Bois et faire entendre la voix des centaines de milliers de personnes à travers le monde qui réclament cette taxe. Récit de ce périple solidaire et engagé.

G20 Express, en route ! Le départ a lieu dimanche soir à minuit et demi, après un apéro végétarien préparé par Nuria, du groupe local parisien Oxfam France, et intendante en chef du G20 Express. _ Nous prenons la route joyeusement. Dans le bus, des militants français de Lille, Paris, Nantes, Le Mans, des membres de la Batucada Mulêketù et quelques personnes d'Attac et d'Oxfam Belgique… Une équipe hyper motivées de jeunes, voire très jeunes (15 ans pour la benjamine de la troupe !). On s'endort vite, pour se réveiller vers 6h et accueillir les militants (Oxfam et Attac) de Lyon et de Grenoble. Nouvel arrêt du côté de Montélimar, pour un petit déjeuner bucolique, vers 8h30. Nous voilà réveillés, on peut déjà passer à l'action : _ Le reste du trajet est consacré à la décoration du bus, customisé aux couleurs de la Taxe et d'Oxfam dans une postitwar de haut niveau ! On joue aussi les ménestrels en composant chansons et slogans, au cours de brainstorming endiablés. _ Je vous livre ici, en exclusivité, quelques uns des résultats de ce travail collectif : _ Taxons, taxons, taxons les transactions pour un monde plus juste / Régulons, régulons les transactions pour un monde plus juste (sur l'air de Money Money, Money, d'Abba) _ C'est nous les Robins, la taxe on l'aura, mettons la finance dans l'bon sens (sur l'air de We Will rock you, de Queen) _ Mardi 1er, Aides, Oxfam et Attac / Sont venus a Nice pour réclamer la taxe / C'était au G20-20-20 / Nous sommes les Robin-bin-bin / Taxons la finance pour la r'mettre dans l'bon sens (sur l'air de Lundi matin l'empereur, sa femme et le p'tit prince) Le G20 Express fait son entrée dans Nice dans une ambiance survoltée par le mégaphone, avec Nathalie Blin, chargée de mobilisation locale d'Oxfam France et Bastien Hue, chargé de mission G20 Express, nos GO-G20, à l'animation! Nous préparons notre sortie du bus en chansons, avec chorégraphie, pour assurer le show devant les cameras qui nous attendent devant l'auberge de jeunesse. _ A l'arrivée, nous descendons du bus en fanfare, pour le plus grand plaisir du journaliste qui interroge plusieurs d'entre nous, sous les chants motivés de la troupe et devant la mine renfrognée de quelques riverains sceptiques ! _ Nous déchargeons le bus rapidement, pique-niquons frugalement, prenons nos quartiers a l'auberge. Des militants de Nancy nous rejoignent en début d'après-midi et nous retrouvons pour les ateliers : construction des arcs, flèches et carquois (sous la houlette de Jean-Paul, militant nancéen bricoleur), des maracasses-bourses, remplissage de la bourse géante, qui porte fièrement l'inscription "la vie, pas la bourse", confection des chapeaux de Robin, avec plumes, s'il vous plait. Nous recopions avec application les messages TweetG2, laissés par les internautes sur Twitter et Facebook à destination des membres du G20. Apres un temps libre bien mérité pendant lequel chacun a pu découvrir Nice ou se reposer, nous retrouvons Alexandre Naulot, chargé de plaidoyer sur la Taxe chez Oxfam France, qui nous présente les dernières avancées de la taxe aux niveaux national, européen et mondial. Une intervention passionnante qui a suscité de nombreuses questions de militants curieux d'en savoir plus sur ce sujet complexe mais tellement important ! _ Cette mise à jour indispensable effectuée avant le jour J, cap sur le restaurant pour un diner convivial ou nous accueillons avec plaisir d'autres membres de la confédération Oxfam, surtout des Britanniques. Apres le diner, une grande partie des militants décide de sortir dans le vieux Nice, habité par l'esprit d'Halloween en cette soirée du 31 octobre. Apres une nuit de sommeil réparateur dans de vrais lits (!), nous petit-déjeunons, et nous préparons pour la manif : nous chargeons le bus et nous dirigeons vers la plage Beau rivage pour la répétition. C'est sous un soleil éclatant, au rythme de la batucada et sous l'œil amusé de nombreux badauds, que nous testons notre chorégraphie spéciale alter-G20 : l'effeuillage de la bande à Robin, qui retire ses vêtements pour n'en garder que 0,05% (le montant de la taxe), 0,05% bien placés (les dessous !) sur l'essentiel ! 0,05%, c'est peu mais ca change tout ! _ Si la première fois est un peu stressante, les deux suivantes passent toutes seules ! Nous avons à cœur que le message passe bien auprès du public et des médias, aussi nous décidons d'inscrire des messages sur la banderole (le slogan "0,05 %, c'est peu mais ça change tout") et sur nos ventres ("0,05%"). Nous choisissons aussi ce que nous scanderons dans la manif. _ Les équipes d'Aides, Oxfam Espagne et Oxfam Mexique se joignent à nous et nous profitons d'un moment de répit pour faire le plein de soleil et, pour certains, tester la température de la Méditerranée, mais je ne suis pas aussi téméraire. En sous-vêtements dans les rues de Nice, oui, un bain de mer un 1er novembre, non. Nous déjeunons ensuite sur une place avec toute la troupe, qui grossit à vue d'œil et se pare de ses plus beaux accessoires de Robin des Bois… avant le grand départ pour la manif vers 14h ! _ Nous arrivons au lieu de départ et prenons place dans le début du cortège entre Attac et le CCFD. Notre arrivée ne passe pas inaperçue puisque nous débarquons sans le réaliser au beau milieu d'un cercle de silence organisé pour les sans-papiers… Avec la batucada et en criant nos slogans, les journalistes se jettent sur notre joyeuse bande ! Toutes nos excuses au Réseau Education Sans Frontières qui organisait ce cercle, nous n'étions pas au courant en arrivant… La manif commence par une action commune : chaque participant est invité à brandir une affiche avec l'un des sept slogans de l'alter-G20, à s'accroupir, à scander son slogan puis le slogan commun "les peuples d'abord, pas la finance", en se levant tous ensemble. Le résultat devait être saisissant vu de haut! (Grosse pensée pour les nombreux hélicoptères de police qui ont sillonné le ciel pendant toute la journée ! Et pour les innombrables policiers, CRS et gendarmes qui ont quadrillé la ville et balisé le parcours de la manif, qui s'est déroulée de bout en bout dans une ambiance bon enfant.) _ Le cortège se met en marche, nous voilà partis ! Véritablement portés par l'énergie sans fin de la batucada, notre troupe participe largement à l'ambiance pacifique et festive de la manif. Notre action effeuillage a un effet incroyable sur les spectateurs qui assistent bouche bée au striptease d'une cinquantaine de Robins déchainés pour la taxe ! Le reste de la manif se passe joyeusement et nous arrivons aux Abattoirs, lieu de fin de la manif, fatigués mais ravis ! La centaine de militants, de 15 à 67 ans a porté haut les couleurs de la Taxe pour un résultat remarqué par les passantes, les autres manifestants et les médias ! (Chapeau bas à Josette, notre Indignée lyonnaise qui nous a donné une vraie leçon de vie pendant ces deux jours par son engagement !) A peine un moment pour se poser et c'est déjà le moment du départ ! Nous quittons l'équipe d'Oxfam qui reste sur le sommet la larme à l'œil. Ils en ont du boulot pour les prochains jours, à Nice et à Cannes ! De notre côté, nous nous préparons à reprendre le cours de nos vies respectives avec un sentiment de mission accomplie ! Que de belles rencontres pour chacun d'entre nous avec des militants des quatre coins du monde… En espérant que les dirigeants du G20 auront entendu notre message !

Aller plus loin

uivre l'équipe d'Oxfam en direct et tout savoir sur le sommeoir toutes les photos de la mani