G8 : 8 Etats, 15 paradis fiscaux…

Il y assez de nourriture dans le monde pour nourrir toute la planète. Alors, comment se fait-il qu'une personne sur huit aille encore se coucher le ventre vide ? Aujourd'hui et demain, les 17 et 18 juin, huit personnes réunies en Irlande du Nord ont les moyens de commencer à trouver une réponse à cette question.

Ces huit personnes sont les dirigeants de quelques-uns des pays les plus puissants du monde : les États-Unis, le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon, la Russie et le Royaume-Uni. A l'occasion du sommet du G8, les décisions qu'ils prendront pourraient permettre au monde de faire un pas de plus vers l'éradication de la faim. Nous demandons à ces huit personnes de montrer l'exemple, de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour tracer la voie qui mettra un terme au scandale de la faim dans le monde. Plus particulièrement, les dirigeants du G8 doivent définir certaines règles relatives à deux moteurs de la faim, à savoir l'évasion fiscale et l'accaparement des terres. Ces règles pourraient avoir un impact positif sur les citoyens de leur propre pays et la vie des personnes les plus pauvres de la planète.

Mettre fin à l'évasion fiscale pour de bon

Le G8 doit mettre fin au système fiscal qui permet aux entreprises prospères et aux particuliers nantis d'éviter de payer leur juste part d'impôts, alors que, dans le monde entier, les plus pauvres du monde luttent pour survivre. Les États laissent leurs citoyens dissimuler au moins 18,5 milliards de dollars dans des paradis fiscaux étrangers. Oui, vous avez bien lu : 18,5 milliards de dollars ! Pour les pays en développement, ce sont 160 millions supplémentaires qui sont perdus chaque année à cause de l'évasion fiscale des entreprises. Largement de quoi mettre fin à l'extrême pauvreté.

Faites monter la pression sur le G8 Partagez l'infographie ci-dessous !

Infographie G8 2013 Paradis fiscaux

Mettre fin aux accaparements de terre pour de bon

Le G8 doit s'attaquer aux accaparements de terre qui privent les plus pauvres d'entre nous de leur maison et des terres dont ils ont besoin pour se nourrir et s'abriter. Les accaparements de terre à grande échelle déchirent des communautés entières. Les 17 et 18 juin, les dirigeants du G8 doivent s'efforcer de trouver des solutions pour mettre un terme aux accaparements de terre qui affament et laissent à la rue des citoyens du monde. Ces dix dernières années, 203 millions d'hectares de terres ont été achetés dans les pays en développement. Les accaparements de terre qui détruisent la vie des plus pauvres doivent cesser.

;