Robin des Bois est de retour !

Il y a 3 ans, nous lancions, avec ATTAC, AIDES et Coalition PLUS, la campagne « Taxe Robin des Bois ». Dans notre ligne de mire : l’adoption par la France d’une taxe sur les transactions financières.

Après un an de folle mobilisation, en France et en Europe, la Taxe était adoptée en France ! Une victoire mémorable, qui ne nous fait pas oublier que le combat est loin d’être terminé : la taxe française doit être plus large et la majorité de ses recettes doivent être affectées à la solidarité.

Mais aujourd’hui, c’est à la scène européenne que Robin s’adresse

11 pays européens (la France, l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, l’Italie, la Grèce, l’Autriche, le Portugal, l’Estonie, la Slovaquie et la  Slovénie) ont commencé il y a plus d’un an à discuter ensemble d’une taxe européenne sur les transactions financières. Aujourd’hui les choses s’accélèrent : la France et l’Allemagne veulent un accord d’ici les élections européennes de mai prochain.

Moins de 100 jours avant les élections européennes plusieurs réunions cruciales sont prévues. La première s’est déroulée ce 19 février 2014 entre l’Allemagne et la France, les chefs de file de la TTF européenne.

Alors que ce sommet était une véritable opportunité pour François Hollande de tenir ses promesses en faveur de la TTF; alors que plus de 280 ONG, les député-e-s socialistes européens, des deux côtés du Rhin, les jeunes socialistes franco-allemands et des milliers de citoyens européens avaient appelé François Hollande et Angela Merkel à faire une proposition commune à l’occasion de ce sommet pour faire avancer les négociations sur la mise en place de cette taxe, le communiqué final n’a accouché que d’une simple date. Aucun accord mentionné ni sur la taxation des produits spéculatifs, ni sur l’affectation aux populations les plus pauvres.

Une fois de plus sous la pression des lobbies financiers, les décisions sont floues, et la France laisse passer une opportunité de lever 37 milliards d'euros, ce que pourrait rapporter la taxe au niveau européen  et qui pourrait être affecté en grande partie à la solidarité internationale, la lutte contre le changement climatique et le Sida.

Moins de 100 jours avant les élections européennes, il nous faut redoubler d’efforts et nous mobiliser massivement pour que François Hollande porte une  TTF ambitieuse et solidaire :

  • qui taxe l’ensemble des transactions financières, et en particulier les produits dérivés et les transactions à haute fréquence, particulièrement spéculatifs
  • dont les recettes soient affectées aux vraies urgences : développement, lutte contre le changement climatique, solidarité nationale telle que l’emploi des jeunes

Signez la pétition !