Taxe Robin des Bois : La mobilisation continue à travers le monde

Du 15 au 22 mai, des citoyens et citoyennes du monde entier se mobilisent pour réclamer une Taxe Robin des Bois. Alors que le G8 se réunit les 18 et 19 mai et qu'une réunion informelle des chefs d'Etats européens aura lieu le 22 mai, il est grand temps que ces décideurs entendent la volonté de leurs peuples !

Lors du coup d'envoi de la campagne internationale pour une taxe Robin des Bois, il y a seulement deux ans, l'idée de taxer la finance était inimaginable. Aujourd'hui, cette idée est en passe de devenir une réalité. Pas un jour ne se passe sans que la taxe sur les transactions financières ne fasse la une des journaux. Nous avons – vous avez – remporté déjà de nombreux succès : La campagne a rallié à sa cause des personnalités de toutes les disciplines : les prix Nobel Joseph Stiglitz et Paul Krugman, le directeur de l'Earth Institute, Jeffrey Sachs, et pas moins de 1 000 autres économistes du monde entier. Des personnalités parmi les plus réputées se sont prononcées en faveur de cette taxe, entre autres Bill Gates, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon, Kofi Annan, Al Gore ou encore Gordon Brown ; les chefs religieux Desmond Tutu, Rowan Williams, le Vatican et Jesse Jackson ; plus de 1 000 parlementaires représentant 30 pays, ainsi que des représentants du secteur de la finance comme George Soros et Warren Buffet. La Commission européenne a publiée une directive visant à instaurer une telle taxe en Europe et, face au refus obstiné du Royaume-Uni, déjà neuf pays, dont la France et l'Allemagne, ont montré leur souhait d'avancer seuls en constituant une coalition de pays pionniers. Le Brésil, l'Argentine, l'Afrique du Sud, l'Éthiopie, l'Union Africaine se sont tous engagés à soutenir une taxe sur les transactions financières. Côté français, ce G8 sera le premier grand sommet international de François Hollande en tant que Président de la République. Dès le début de son mandat et au cours de sa campagne, il a fait de la taxe sur les transactions financières une priorité et s'est engagé à en affecter une partie au développement et à la lutte contre le changement climatique. Toutefois, ses dernières déclarations laissent penser que la taxe sur les transactions financières française ne profiterait qu'à un plan de croissance européen ou au désendettement ! François Hollande doit tenir ses engagements et refuser une taxe qui deviendrait l'unique bouée de sauvetage de l'Union européenne, détournée de son objectif principal. Il ne faut donc pas encore crier victoire : nous ne voulons pas d'une taxe au rabais, et surtout il n'est pas question que l'argent récolté grâce à cette taxe serve uniquement à financer la dette, la croissance ou les banques. La Taxe Robin des Bois doit financer le développement et aider à lutter contre la pauvreté, les épidémies, les conséquences du changement climatique et les inégalités. C'est pour rappeler aux décideurs que nous ne nous laisserons pas voler la taxe, qu'à travers le monde entier, celles et ceux qui soutiennent cette idée se mobilisent aujourd'hui. Oxfam France participe à cette "Semaine mondiale d'action" : Vous pouvez vous aussi contribuer à faire de la Taxe Robin des Bois une réalité : – Parlez-en autour de vous, sur votre blog, sur Twitter, sur Facebook. – outenez l'action d'Oxfam Franc

Aller plus loin

– La liste des pays participants à la semaine d'action internationale : _ Argentine, Australie, Belgique, Brésil, Canada, Congo, Costa Rica, Danemark, Finlande, France, Malawi, Mexico, Népal, Pays Bas, Norvège, Pologne, Rwanda, Afrique du Sud, Espagne, Ouganda, Royaume-Uni, Etats-Unis, Zambie, Zimbabwe. – Suivez les mobilisations du monde entier sur a galerie Flickr Taxe Robin des Boi – Restez informés de nos actions en ous abonnant à notre newslette[En savoir plus sur la campagne Taxe Robin des Bois en France->Taxe-Robin-des-bois-un-an-de,1318]

 

;