En 2021, les bénévoles d’Oxfam ont incarné, partout en France, l’engagement et le pouvoir citoyen en action. Tout au long de l’année, iels se sont mobilisé·e·s pour informer et sensibiliser le public, les médias et les décideur·se·s politiques et économiques, soutenir les actions d’Oxfam et participer à ses évènements. En ligne, dans les boutiques solidaires de l’association, lors des Trailwalker et dans les groupes locaux, iels ont été les visages de la lutte pour un monde plus juste et plus durable.

Découvrez une rétrospective de l’année 2021 en témoignages !

Elda, 41ans, Nancy

« En janvier, sous la neige et le gel, des passant·e·s de la place Stanislas à Nancy ont dû être surpris·e·s de voir un groupe de citoyen·ne·s inaugurer la République… des Inégalités et sa devise : Liberté, Inégalités, Fraternité ! Avec d’autres bénévoles du groupe local, nous avons symboliquement mis en scène et dénoncé la responsabilité du gouvernement dans l’aggravation des inégalités en France. A la veille du Forum économique mondial, Oxfam publiait son rapport annuel sur les inégalités dans le monde. Celui-ci révélait comment les milliardaires ont récupéré leur fortune en un temps record lors de crise alors que des centaines de millions de personnes basculaient dans la pauvreté. »

Guillaume, 34 ans, Lyon

« En mars, j’ai organisé, avec le groupe local lyonnais, une soirée d’échanges autour d’un sujet méconnu mais crucial dans la lutte contre les inégalités dans les pays les plus pauvres : l’aide publique au développement. Cette soirée, très riche, se voulait faire écho à l’actualité puisqu’un projet de loi important était alors en discussion au Parlement. Louis-Nicolas Jandeaux, Chargé de plaidoyer à Oxfam France, et Hubert Julien-Laferrière, député du Rhône, très impliqué depuis de nombreuses années autour des problématiques du développement, ont ainsi donné des clés de compréhension de ce combat historique de notre association aux 40 participant·e·s à la soirée ! »

Mélanie, 23 ans, Toulouse

« En raison de mes expériences et de mon quotidien de jeune femme, la lutte contre les inégalités de genre me tient à cœur. Je défends cet engagement féministe en participant à des manifestations et en échangeant avec des élu·e·s et le grand public. Le 8 mars, j’ai eu l’opportunité avec Oxfam, de témoigner pour sensibiliser sur l’égalité femme-homme. Nos portraits de militantes féministes ont été diffusés sur les réseaux sociaux afin d’expliquer notre engagement, et pourquoi il nous semblait important qu’il se poursuive avec le plus grand nombre ! Je suis persuadée qu’ensemble, nous sommes une source d’espoir pour un véritable changement ! »

Lou, 16 ans, Paris

« En avril, j’ai participé à ma première action avec Oxfam et le groupe local de Paris : un stunt-photo à la Défense. Elle visait à dénoncer le système de rémunération des PDG des entreprises du CAC40 qui incite à des logiques économiques court-termistes, au détriment du climat. Nous avons mis en scène l’action climaticide des entreprises à l’aide d’un thermomètre géant indiquant les degrés de réchauffement supplémentaires vers lesquels nous emmènent les entreprises du CAC40. Nous avons posé devant des lieux significatifs : la tour du siège de Total, le parvis de la Défense et une agence bancaire pour illustrer un rapport d’Oxfam France. J’en garde un très bon souvenir : c’était un beau moment de cohésion avec les bénévoles et les salarié·e·s du siège, avec une petite dose d’adrénaline ! »

Oscar, 29 ans, Nancy

« Bénévole d’Oxfam depuis bientôt deux ans, j’ai participé, le 9 mai, à la Marche d’Après, pour une vraie loi climat. A Nancy et partout en France, au lendemain du vote du projet de loi à l’Assemblée nationale, des centaines de milliers de personnes se sont rassemblées dans la rue pour dénoncer le manque d’ambition du gouvernement face à l’urgence climatique. J’ai apprécié préparer l’évènement (communication, création de pancartes avec slogans). Pendant la manifestation, la foule donnait l’impression que tout le monde se sentait concerné face à l’inaction du gouvernement : faire partie d’un groupe local permet de ne pas se sentir seul face à ces combats que nous menons. »

« Faire partie d’un groupe local permet de ne pas se sentir seul face aux combats que nous menons. »

Bertille, 27 ans, Provence

« En 2020, à cause de la pandémie, les femmes ont perdu plus de 30 années pour atteindre l’égalité femmes-hommes ! Pourtant, elles ont été en première ligne de la réponse à la crise sanitaire, que ce soit en France ou dans le monde. En juin, à l’occasion d’un weekend d’échange, de formation et d’action, nous avons participé à une opération de tag à la craie dans les rues de Paris pour appeler le grand public à soutenir le plan de relance féministe d’Oxfam. L’objectif de ce plan est de corriger ces inégalités par le financement et l’adoption de mesures en faveur de l’égalité femmes-hommes, afin que les femmes ne soient pas les grandes oubliées de l’après-Covid. »

Mélissa, 24 ans, Grenoble

« Une amie, Anna, et moi avons créé une antenne locale d’Oxfam à Grenoble. Nous avons travaillé avec l’équipe salariée, en s’investissant à fond, pour qu’Oxfam puisse être représentée dans notre ville. Ça a été très intéressant ! Depuis, avec d’autres bénévoles nous avons participé aux marches pour une vraie loi climat, dénoncé l’impact climaticide des grandes entreprises et des banques, organisé une projection-débat ou encore une conférence. Nous essayons de proposer des évènements de sensibilisation sur des sujets portés par Oxfam : les inégalités, les changements climatiques, le genre… etc. Notre antenne est encore toute petite mais nous espérons la voir grandir : ensemble, on peut faire la différence ! »

Evelyne, 42 ans, Paris

« En juillet et septembre, j’ai participé, en tant que bénévole, aux deux Trailwalker d’Oxfam, une épreuve de 100 km pour la solidarité ! J’ai découvert Oxfam, ses actions et ses Trailwalker en 2019, en participant à la première édition dieppoise. Sur le trail, j’intègre une équipe logistique. Avec deux bénévoles, je participe à la manipulation et au transport des stocks matériels et alimentaires à destination des points de contrôle. J’aide aussi à l’installation des lieux qui accueillent les marcheurs tout au long du parcours. L’ambiance est toujours bienveillante et chaleureuse et l’arrivée des marcheur·se·s est toujours un moment émouvant. J’adore ! En 2022, je participerai à mon 5ème Trailwalker et je suis impatiente ! »

Claire, 23 ans, Strasbourg

« A Dijon, en septembre, avec le Programme Jeunes, j’ai rejoint le VYV Festival : l’illustration parfaite qu’engagement peut rimer avec détente, bonne humeur et belles rencontres ! À travers des quizz et une fresque artistique participative, nous avons sensibilisé le grand public aux impacts des changements climatiques sur les populations les plus vulnérables, notamment les femmes. Notre objectif ? Montrer que nous pouvons tous·tes agir face aux inégalités ! Cette action, en apparence peu militante, est l’occasion d’échanger avec un public hétérogène susceptible de ne pas connaître Oxfam France : c’est très important ! »

Claire, 26 ans, Paris

« A l’automne, dans le cadre du vote du Projet de Loi Finance 2022, nous avons contacté nos déput·é·s afin de leur faire part de propositions sur la fiscalité, l’éco-responsabilité des entreprises et la solidarité internationale. Avec Oxfam, le plaidoyer citoyen consiste à interpeller et rencontrer des député·e·s pour mettre au premier plan des propositions, questions ou amendements, lorsque sont discutés à l’Assemblée Nationale des projets de lois liés à la lutte contre les inégalités et la pauvreté. En tant qu’élu·e·s, les députés sont à notre écoute : le plaidoyer est un moyen d’agir directement au niveau des décideur·se·s politiques car nous, citoyen·ne·s, pouvons leur porter des messages pour un monde plus juste et durable. »

« Le plaidoyer est un moyen d’agir directement au niveau des décideurs·se·s politiques car nous, citoyen·ne·s, pouvons leur porter des messages pour un monde plus juste et durable. »

Ghita, 23 ans, Provence

« En novembre, à Paris, j’ai participé à un week-end de formation et d’action avec les bénévoles d’Oxfam. J’ai pu échanger avec les équipes salariées et les militant·e·s sur des sujets d’actualité tels que les inégalités et la solidarité au Sahel, l’urgence climatique, la Théorie du Donut ou encore la finance durable. En marge de la COP26, nous avons pris part à un rassemblement militant à l’occasion de la journée internationale de mobilisation pour la justice climatique. J’ai beaucoup appris et fait des rencontres sympa et originales, qui m’ont permis de créer de nouveaux liens, le tout – ce qui a été marquant pour moi – dans la joie et la bonne humeur ! »

Patrick, 70 ans, Orléans

« En novembre, j’ai mis mes compétences au service du groupe local d’Orléans pour la mise en place de l’exposition « Vie et visages des changements climatiques ». C’est un ensemble de 19 grandes photographies, prises sur les terrains d’action d’Oxfam, aux 4 coins du monde. Parlantes et de belle qualité, elles illustrent l’aggravation des inégalités en lien avec les changements climatiques. J’ai proposé un endroit stratégique sur les grilles d’un jardin public fréquenté par petit·e·s et grand·e·s, avec un accrochage qui attire l’œil de loin. Il est satisfaisant de pouvoir ainsi contribuer à sensibiliser le grand public à ces problématiques : c’est comme autant de petites graines de prise de conscience que l’on sème, en espérant qu’elles finissent par germer. »

Sophie, 52 ans, Paris

« Décembre est le mois le plus actif de l’année dans les six boutiques solidaires Oxfam, car la seconde main devient, pour Noël, de plus en plus un réflexe citoyen ! Bénévole à la bouquinerie de Saint-Ambroise depuis 2016, je concilie mon goût des livres avec mon envie d’agir pour la solidarité et le climat. Les missions y sont très variées : échanges avec les cliente·s, sélection, tarification et mise en rayon des livres, organisation des vitrines…etc. Et, si la bouquinerie a bien fait monter ma « pile à lire », elle m’a surtout offert de superbes rencontres avec les autres bénévoles et salarié·e·s d’Oxfam. Il suffit de quelques heures libres par semaine pour s’engager dans cette belle aventure humaine et solidaire ! »

Oxfam France, c’est une douzaine de groupe locaux, 6 magasins solidaires et un réseau de plus de 130 000 personnes mobilisées.