Ouragan Matthew : notre intervention en Haïti

L'ouragan Matthew, l'ouragan le plus puissant de ces dernières 10 années, a affecté des milliers de personnes en Haïti, à Cuba et en République dominicaine. Sur le terrain, les équipes Oxfam apportent de l'aide d'urgence aux victimes.

Les équipes d’Oxfam ont commencé à évaluer les besoins immédiats et à distribuer de l’aide d’urgence après le passage de l’ouragan Matthew qui s’est abattu sur Haïti le 4 octobre, faisant des centaines de morts et détruisant habitations et infrastructures. 

Jean Claude Fignole, directeur de programme Oxfam en Haïti, déclarait que “l'urgence est de fournir de la nourriture et de l'eau salubre afin d'éviter la propagation des maladies. A long terme, nous craignons une hausse brutale des cas de choléra et de malnutrition due à la destruction des cultures.” 

Selon les autorités de la protection civile, au moins 800 personnes ont été tuées dans les zones les plus touchées par l’ouragan, un nombre qui devrait probablement augmenter. Des dizaines de milliers de personnes ont dû abandonner leurs maisons et ont besoin d’un abri sûr, d’eau et de nourriture.

Les Nations Unies estiment que l'ouragan a affecté plus de 2,1 millions de personnes, dont 750 000 ont un besoin urgent d'aide humanitaire. Les données officielles indiquent que dans les départements du Sud et de Grand Anse, 29 000 habitations ont été détruites. Dans le sud-ouest, de vastes territoires ont été inondés et davantage de personnes pourraient être privées de leur foyer.

Nos équipes distribuent des kits d’hygiène, des comprimés de purification d’eau et du matériel de construction dans les villes les plus touchées par l’ouragan. A Saint Louis du Sud, Miche, Les Cayes et Cavaillon, nous agissons le plus rapidement possible pour assurer un niveau d’hygiène suffisant et rétablir la situation sanitaire afin d’éviter une épidémie de choléra et de diarrhée. Nous réparons ou installons également des systèmes d'approvisionnement en eau. 

La situation en Haïti est la conséquence de l'ouragan Matthew mais aussi d'une situation de pauvreté : combattre les causes structurelles de la pauvreté et permettre la résilience des populations doit permettre d'éviter que de nouvelles catatrophes de ce type se produisent. Aussi, au-delà de l'aide d'urgence, Oxfam travaille sur ces aspects, dans la durée.

 

Photo: Pablo Tosco/Oxfam

;