Oxfam France, 25 ans d’engagements : le témoignage de Marie-Claire, signataire et militante depuis les débuts de l’association

Cette année, Oxfam France fête ses 25 ans. 25 ans d'engagements, 25 ans de mobilisations pour un monde plus juste sans pauvreté. Pour remercier tous nos donateurs, bénévoles, adhérents, militant-e-s qui nous ont accompagné toutes ces années et continuent à nous soutenir aujourd'hui, nous leur donnons la parole tout au long de l'année 2013.

Chaque mois, découvrez les personnes qui partagent avec nous les valeurs du réseau Oxfam : citoyenneté active, conviction que la pauvreté n’est pas une fatalité et qu’elle peut être combattue par la volonté politique des décideurs et la mobilisation de citoyens éclairés et indignés contre les inégalités.

Marie-Claire, signataire et militante depuis les débuts de l'association

Comment êtes-vous arrivée à Oxfam France ?

J'étais signataire d'Agir ici dès sa fondation. J'ai en fait assisté aux premières réunions qui ont abouti à cette fondation, dans les années 80, lorsque des "volontaires" d'associations travaillant sur le terrain ont fait valoir à quel point les pratiques de nos décideurs économiques et politiques ici battaient en brèche les efforts de développement là-bas.

Pendant plusieurs années j'ai été relais local d'Agir ici. Une interruption pour raisons familiales de 2002 à 2010 a fait que, à ma reprise de contact, Agir ici était devenu Oxfam France ! Quel décalage générationnel !

Et pourtant, dans ces 25 ans un fort sentiment de cohérence. L'évidence que les problèmes sont liés et que les campagnes se tissent, s'entrecroisent avec une grande logique dans les objectifs.

La satisfaction aussi, pour un citoyen, enfin une citoyenne "ordinaire" d'avoir accès à des informations, des approches, qui permettent de prendre position, d'apporter sa goutte d'eau de responsabilité (ou du moins d'éviter de nuire entraînée par des courants majoritaires et inconscients), d'entrer dans une solidarité bien réfléchie.
Et la satisfaction de travailler en partenariat avec des membres d'autres associations, dans la diversité des personnalités et des approches, mais toujours avec respect des spécificités et pour une meilleure efficacité dans l'objectif commun.

Que souhaitez-vous à Oxfam France pour cet anniversaire et les prochaines années ?

Une meilleure communication entre anciens et nouveaux, entre personnes ayant des profils différents, et qu'internet ne soit pas le seul vecteur de communication… Et que, ainsi ,Oxfam ait plus d'impact sur l'opinion publique, dans des milieux plus diversifiés…

Quelle est la campagne qui vous a marquée ?

Plutôt celles relatives à l'agriculture et à la consommation, comme par exemple "L'Europe plume l'Afrique" ou encore les campagnes contre les accaparements de terre ou sur les agrocarburants.

Un résultat ou une rencontre vous a-t-elle particulièrement marquée ?

Oui, j'ai notamment eu l'occasion, au cours de la campagne "Nourrir ou conduire il faut choisir", de rencontrer Sophie Chapelle, journaliste à Bastamag et réalisatrice d'un documentaire en partenariat avec les Amis de la terre sur un cas d'accaparement de terres au Libéria, et Clara Jamart, responsable du plaidoyer sécurité alimentaire d'Oxfam France.