Accords de partenariat économique : Quelles conséquences pour les populations du Sud ?

Les négociations entre l'Europe et les pays des zones Afrique, Caraïbes et Pacifiques (ACP) se poursuivent. Les enjeux sont grands pour ces pays en développement.

Les accords de partenariat économiques (APE) doivent succéder au régime préréfentiel établi entre l'Europe et les pays ACP par les accords de Cotonou.

Bien qu'en position relativement marginale sur le marché mondial, l'Afrique va être fortement ébranlée par la récession économique qui affecte l'ensemble de la planète.

Dans ce contexte, les APE représentent un facteur de fragilisation r enforcée, et risquent d'accentuer la crise économique et sociale sur le continent africain :

  • Les APE fragilisent davantage la production et les marchés agricoles locaux en les exposant à la concurrence des surproductions européennes.
  • Ils poussent à la libéralisation des services, dont les services f inanciers (voir APE UE-Cariforum infra).
  • En entraînant la chute drastique des recettes fiscales douanières , les APE contractent encore un peu plus les capacités budgétaires des Etats et réduisent leur m arge de manœuvre politique.
  • En favorisant l'éclatement des blocs régionaux , les APE minimisent les chances de coopérations locales et régionales pour résister à la crise mondiale.

Auteur(s) du rapport

Oxfam France / AITEC / CCFD – Terre Solidaire

;