Bilan G7 juin 2015 – NASAN – La faim, un business comme un autre

En septembre 2014, Action Contre la Faim, le CCFD-Terre Solidaire et Oxfam France ont publié un rapport dénonçant les impacts négatifs de la Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition (NASAN) sur les droits fondamentaux des populations vulnérables des dix pays africains concernés par cette initiative. Ce nouvelle étude publiée en juin 2015 à la veille du G7 et de la réunion du Leadership Council de la NASAN dresse un bilan d'étape et est l'occasion de faire le bilan à trois ans de cette initiative dont les organisations ont dénoncé les impacts désastreux.

fLe bilan d’étape de la NASAN publié ce jour [2], rappelle le rôle prépondérant de la France dans l’Alliance : elle compte parmi ses trois premiers contributeurs avec 754 millions d’euros en 2014. Si des avancées dans la gouvernance de la NASAN ont pu être observées, le poids des multinationales et les intérêts de l’agrobusiness continuent de primer au détriment du soutien à l’agriculture paysanne et de la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique.

Le bilan d’étape de la NASAN publié en juin 2015 avant le G7 et la réunion du Leadership Council, rappelle le rôle prépondérant de la France dans l’Alliance : elle compte parmi ses trois premiers contributeurs avec 754 millions d’euros en 2014. Si des avancées dans la gouvernance de la NASAN ont pu être observées, le poids des multinationales et les intérêts de l’agrobusiness continuent de primer au détriment du soutien à l’agriculture paysanne et de la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique.

Le 3 Juin, le conseil de gouvernance de la Nouvelle Alliance du G7 pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition (NASAN) tient sa réunion annuelle au Cap, en Afrique du Sud. Dans la foulée, les 7 et 8 juin, les Etats du G7 se réuniront à Schloss Elmau (Allemagne)[1]. L’occasion de faire le bilan à trois ans de cette initiative lancée par le G7 en 2012, dont Action contre la Faim, le CCFD-Terre Solidaire et Oxfam France ont dénoncé les impacts désastreux dans un rapport publié en septembre 2014. Un constat confirmé par le bilan d’étape rendu public aujourd’hui par les trois ONG. L’heure sera aussi à l’évaluation des avancées du gouvernement français au regard des recommandations formulées par les ONG. – See more at: http://oxfamfrance.org/communique-presse/droit-alimentation/nouvelle-alliance-pour-securite-alimentaire-et-nutrition-france#sthash.9NKTpSly.dpuf
Le 3 Juin, le conseil de gouvernance de la Nouvelle Alliance du G7 pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition (NASAN) tient sa réunion annuelle au Cap, en Afrique du Sud. Dans la foulée, les 7 et 8 juin, les Etats du G7 se réuniront à Schloss Elmau (Allemagne)[1]. L’occasion de faire le bilan à trois ans de cette initiative lancée par le G7 en 2012, dont Action contre la Faim, le CCFD-Terre Solidaire et Oxfam France ont dénoncé les impacts désastreux dans un rapport publié en septembre 2014. Un constat confirmé par le bilan d’étape rendu public aujourd’hui par les trois ONG. L’heure sera aussi à l’évaluation des avancées du gouvernement français au regard des recommandations formulées par les ONG. – See more at: http://oxfamfrance.org/communique-presse/droit-alimentation/nouvelle-alliance-pour-securite-alimentaire-et-nutrition-france#sthash.9NKTpSly.dpuf

Le 3 Juin, le conseil de gouvernance de la Nouvelle Alliance du G7 pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition (NASAN) tient sa réunion annuelle au Cap, en Afrique du Sud. Dans la foulée, les 7 et 8 juin, les Etats du G7 se réuniront à Schloss Elmau (Allemagne)[1]. L’occasion de faire le bilan à trois ans de cette initiative lancée par le G7 en 2012, dont Action contre la Faim, le CCFD-Terre Solidaire et Oxfam France ont dénoncé les impacts désastreux dans un rapport publié en septembre 2014. Un constat confirmé par le bilan d’étape rendu public aujourd’hui par les trois ONG. L’heure sera aussi à l’évaluation des avancées du gouvernement français au regard des recommandations formulées par les ONG. – See more at: http://oxfamfrance.org/communique-presse/droit-alimentation/nouvelle-alliance-pour-securite-alimentaire-et-nutrition-france#sthash.9NKTpSly.dpuf

Les trois organisations pointaient les risques que représentent la NASAN et les modalités de mise en œuvre peu propices à une prise en compte des besoins des populations en matière de lutte contre l’insécurité alimentaire et de concertation avec la société civile. Des recommandations très précises étaient destinées au gouvernement français, acteur clé de la NASAN, afin qu’il obtienne une réforme radicale de cette initiative. La demande adressée?à?la?France?d’impulser?une?réforme?radicale?de?la?NASAN?ou,?si? elle?n’y?parvient?pas,?de?quitter?l’Alliance?d’ici?à?la?prochaine? réunion?du?G7?en?juin?2015 vient à échéance.

Malgré les quelques discours encourageants des décideurs français et certaines évolutions en cours, la NASAN reste bel et bien un cadre qui met en péril la sécurité alimentaire en Afrique subsaharienne et les droits fondamentaux des populations vulnérables dans les pays ciblés. La France doit donc désormais prendre acte de cet échec, quitter cette initiative qui nuit à la réalisation du droit à l’alimentation des populations les plus vulnérables du monde, et soutenir enfin des politiques globales qui permettent réellement de renforcer les agricultures familiales et les pratiques agroécologiques et de lutter contre la faim et la malnutrition.

 

Auteur(s) du rapport

Action contre la faim, CCFD-Terre Solidaire, Oxfam France

Un monde plus juste