Campagne « Changement climatique : ça chauffe pour les pays du Sud ! » – Dossier complémentaire

Le changement climatique a des conséquences dramatiques dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de la sécurité alimentaire et de la prévention des conflits. En amont du sommet de Copenhague sur le climat, qui a eu lieu en décembre 2009, Oxfam France a participé à une campagne d’envergure, au sein d’une coalition de dix organisations, pour attirer l’attention contre "l’injustice climatique".

Catastrophes naturelles, pénuries d’eau, sécheresses, maladies : le changement climatique est une réalité dont les effets sont déjà visibles pour des millions de personnes à travers le monde, essentiellement dans les pays pauvres.

Les pays industrialisés doivent reconnaître la profonde injustice au cœur du changement climatique : ce sont les populations vulnérables, qui ont contribué le moins aux émissions de gaz à effet de serre, qui sont le plus durement touchées par les effets néfastes du changement climatique. Les pays riches, pollueurs historiques et principaux émetteurs de GES portent alors une double responsabilité : réduire dès maintenant et drastiquement leurs émissions et soutenir les pays pauvres, en finançant les coûts auxquels ceux-ci doivent faire face pour limiter leurs propres émissions et s’adapter aux conséquences du changement climatique.


Communiqué envoyé dans le cadre d’une campagne lancée en septembre 2009 sur la lutte contre le changement climatique et réalisée avec l’aide financière de l’Union européenne. Le contenu de cette campagne relève de la seule responsabilité d’Oxfam France et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l’Union européenne.

Auteur(s) du rapport

Oxfam France