Nos actions et résultats en 2011

Chaque année, Oxfam France publie son Rapport d'activité, qui fait le bilan des actions et résultats obtenus l’année précédente.

« En 2011, à l'occasion du double rendez-vous qu'a constitué la succession, en France, de deux sommets diplomatiques clés qui ont vu converger vers notre pays les dirigeants politiques des principales puissances économiques de la planète, nous avons, en tant qu'Oxfam France, lancé un pari audacieux : faire la preuve, en une petite douzaine de mois seulement, que même en période de crise économique, notre optimisme sur le potentiel de transformation de la solidarité internationale avait encore sa place.
Ce pari, à la lecture de ce rapport, il vous revient de décider si nous l'avons tenu.
« 
Luc Lamprière et Françoise Toutain, directeur général et présidente d'Oxfam France.

Télécharger notre rapport d'activité

Renforcer l'action d'Oxfam dans les pays du Sud

Très impliquée depuis 2009 dans la définition de la stratégie et de la mise en œuvre des actions de terrain et des campagnes d'Oxfam en Afrique de l'Ouest, Oxfam France est passée à la vitesse supérieure en 2011 et a développé sa participation aux programmes menés dans les pays du Sud.
Aide d'urgence sur le terrain, soutien aux programmes de développement, plaidoyer, mobilisation et information. La complémentarité et la cohérence des différents modes d'action d'Oxfam constituent la richesse de notre réseau.

À l'été 2011, plusieurs pays d'Afrique de l'Est, dont le Kenya, l'Éthiopie et la Somalie, subissent la pire crise alimentaire de la décennie en raison de l'effet combiné de deux mauvaises saisons des pluies consécutives, d'une absence d'investissements, de la pauvreté et des conflits régionaux. Face à la gravité de la situation – en particulier en juillet et août 2011 – la mobilisation d'Oxfam à travers le globe a été rapide et massive avec une participation directe à la réponse humanitaire, mais aussi, dès le début de la crise, en mettant en avant l'importance de solutions à long terme pour qu'une crise de cette ampleur ne se reproduise pas.
En France, notre action de plaidoyer, à la fois pour assurer le financement de l'action d'urgence et pour agir sur les causes structurelles de la vulnérabilité de la région, a poussé le gouvernement français à tripler son aide à la région.

Financement du développement : remettre la finance dans le bon sens

Tout au long de l'année, nous nous sommes mobilisé-e-s avec vous et des centaines de milliers de citoyen-ne-s en France et dans le reste du monde pour obtenir une Taxe Robin des Bois.
Aujourd'hui, une taxe sur les transactions financières a été adoptée en France et nous continuons à nous battre pour qu'elle soit affectée au développement :

Droit à la santé

En 2011, nous avons poursuivi notre travail de plaidoyer en faveur de l'accès à la santé pour les populations du Sud, en particulier les femmes et les enfants, et nous avons notamment rappelé aux décideurs combien il est important de promouvoir la couverture universelle en santé et la gratuité des soins pour les plus démunis, ainsi que de favoriser l'accès aux médicaments.
Développer l'accès aux soins, c'est aussi améliorer l'accès à des médicaments de bonne qualité à un prix abordable. Certains pays du Sud ont de véritables difficultés pour s'approvisionner en médicaments à un coût raisonnable : pour le Ghana, par exemple, le prix de ces produits est de 300% à 1 500% supérieur aux prix internationaux de référence ! Dans ce cadre, nous avons continué notre plaidoyer pour que l'Union européenne fasse barrage à ACTA.

Agriculture paysanne et changement climatique

G20 agricole, réunion du Comité de la sécurité alimentaire (CSA), crise alimentaire dans la Corne de l'Afrique… En 2011, le plaidoyer d'Oxfam France a été particulièrement actif sur les questions de politiques agricoles, alimentaires, climatiques et commerciales, afin de répondre aux enjeux de la faim dans le monde. Autant de sujets que la hausse des prix alimentaires a replacés au cœur des discussions politiques.
« Aujourd'hui, notre monde produit suffisamment de nourriture pour tous. Pourtant, près d'un milliard de personnes souffrent de la faim. Si nous ne changeons pas notre manière de cultiver, de consommer et de partager notre alimentation, des millions de personnes supplémentaires rejoindront les rangs des affamés.« 
Clara Jamart, responsable de plaidoyer sur le Droit à l'alimentation.

Protection des populations en zone de conflit

En 2011, face à la gravité des conflits qui ont sévi dans le monde et qui se sont accompagnés de milliers de victimes civiles innocentes, notamment à la suite des événements du « printemps arabe », nous avons poursuivi notre travail de plaidoyer en faveur d'une meilleure protection des populations civiles.

Les semaines qui ont précédé l'indépendance du Soudan du Sud, nous avons fait pression avec d'autres organisations pour obtenir de l'ONU le vote d'une résolution qui s'engage à protéger la population civile, puis le déploiement une mission de maintien de la paix.

Tout au long de l'année, nous avons travaillé pour que les droits de la population afghane, et notamment des femmes, soient protégés.

Enfin, nous avons continué notre travail sur le Traité sur le commerce des armes, négocié en juillet 2012 aux Nations unies. Rima Chemirik et Nicolas Vercken, respectivement chargée et responsable de plaidoyer sur le sujet, ont activement participé aux comités préparatoires pour que le texte du traité intègre des critères contraignants sur le respect du droit international humanitaire, des droits de l'Homme et du développement socio-économique.

Oxfam France : la citoyenneté active au cœur de notre action

Tout au long de l'année, les adhérent-e-s, les bénévoles, les sympathisant-e-s et les groupes locaux d'Oxfam France ont apporté leur dynamisme et leurs convictions pour soutenir nos actions en faisant vivre notre message de justice pour une meilleure distribution des richesses et du pouvoir au niveau mondial.
« Oxfam, c'est une association indépendante et engagée où chacun peut trouver sa place en tant que bénévole. Que ce soit de façon occasionnelle ou de façon plus régulière, avec les groupes locaux notamment qui permettent de s'investir dans les campagnes. C'est important de s'engager auprès d'une association et d'adhérer à ses valeurs et aux causes qu'elle défend.« 
Amandine Jung, bénévole à la Bouquinerie Daguerre et militante du groupe local de Paris.

L'année 2011 a été productive pour les Magasins Oxfam ! Les bons résultats des Bouquineries de Lille et de Paris ont entraîné l'ouverture d'une seconde Bouquinerie à Paris, rue Saint-Ambroise dans le XIe arrondissement, et d'une Friperie, la toute première, à Lille.

Auteur(s) du rapport

Oxfam France