CAC 40 : des profits sans partage