En toute transparence, nous publions chaque année notre rapport annuel, détaillant nos actions de l’année précédente, ainsi que nos finances.

Non partisane et non confessionnelle, Oxfam France est financée en priorité par les dons des citoyens qui partagent nos convictions, ce sont nos donateurs qui nous permettent de préserver notre liberté de parole et d’action !

Oxfam France a, depuis son origine, fait le choix d’être indépendante de tout pouvoir politique et économique. Nous n’acceptons par conséquent aucune ressource susceptible de nuire à cette indépendance ou d’influencer notre travail, quelle que soit sa source.

D'où proviennent nos ressources ?

  • Dons collectés auprès du public : 49 %
  • Subventions et autres concours publics: 30 %
  • Autres fonds privés : 16 %
  • Autres : 5 %

Dons collectés auprès du public :

Cette rubrique est constituée des dons réguliers des donateurs et donatrices (prélèvements automatiques), essentiels pour garantir la pérennité de nos actions, des dons ponctuels, ainsi que des adhésions.

Les dons s’élèvent à 2.43 millions d’euros, soit 8% de plus que l’an dernier et 23% de plus qu’il y a 2 ans, et représente aujourd’hui la moitié de nos ressources. Cette augmentation est due au développement des dons réguliers par prélèvement automatique – une formule souple et économique qui diminue les frais de collecte. Les dons sur nos événements de collecte sont en baisse cette année, conséquence directe de la crise qui a touché la Confédération en février 2018.

L’association peut mener ses missions grâce à la confiance de plus de 25 000 donateurs, dont plus de la moitié en don régulier.

Subventions et autres concours publics :

Cette rubrique comprend les financements de la Coopération suédoise (sur la transparence financière des banques), du ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (Centre de Crise) et de l’Agence française pour le Développement, ainsi que des collectivités territoriales pour le Trailwalker et le Wintertrail Oxfam.

Cette rubrique est en hausse par rapport à l’année précédente et représente 29% de nos ressources.

Autres fonds privés :

Cette rubrique comprend le soutien d’Oxfam International au développement d’Oxfam France et la contribution d’affiliés Oxfam à notre travail conjoint sur la campagne Climat, la campagne Justice Fiscale, les industries extractives, le plaidoyer sur les inégalités et la sortie d’un rapport sur les femmes travailleuses pauvres.

Ce poste comprend aussi le financement de fondations privées comme la Fondation Gates (sur l’accès à la santé et l’efficacité de l’aide publique au développement), la Charity Aid Fondation et la Fondation Ensemble.

Ces bailleurs privés sont la troisième source de financement d’Oxfam France, et représentent 16 % de nos ressources.

Comment sont utilisées nos ressources ?

  • Missions sociales : 64 %
  • Frais de recherche de fonds : 25 %
  • Frais de fonctionnement : 11 %

Missions sociales :

Les actions de plaidoyer et de mobilisation citoyenne constituent toujours nos missions sociales prioritaires et sont nos premiers postes de dépenses. Il s’agit, en premier lieu, des actions de plaidoyer en France et d’échanges avec nos partenaires au Sud (recherche, rédaction de rapports, rencontre avec les décideurs, organisation de colloques et séminaires, participation à des sommets internationaux, visites sur le terrain et actions conjointes avec nos partenaires, en particulier issus d’organisations africaines), de mobilisation du public (conception, réalisation et diffusion de nos campagnes, actions de sensibilisation menées auprès du grand public, soutien et formation des groupes locaux), de travail auprès des médias pour informer le public et influencer les décideurs.

Nous avons poursuivi notre contribution aux programmes menés au Sud avec nos partenaires et en lien avec notre travail de plaidoyer et de campagnes. Cette année cela correspond à des activités au Sénégal (Santé sexuelle et reproductive, Accompagnement des populations défavorisées vers les opportunités numériques), au Laos (Agriculture Durable) au Yémen (Leadership économique des femmes) et au Mozambique (Sécurité Alimentaire) et en République Centre-Africaine (Réponse humanitaire intégrée en eau, hygiène et assainissement (EHA)). A ces contributions s’ajoutent celles aux programmes d’urgences humanitaires sur la Syrie et le bassin du Lac Tchad.

64% de nos emplois sont consacrés aux missions sociales.

Frais de recherche de fonds :

Les charges liées à la recherche de subventions et autres concours publics correspondent au temps de travail des salariés de l’association investi dans la recherche de fonds institutionnels ou de fondations, notamment pour financer les projets d’Oxfam.

La collecte de fonds auprès du public, qui représente plus de la moitié de nos produits, reste une priorité pour garantir notre indépendance et liberté de parole. Grâce à nos donatrices et donateurs, nous pouvons mener des campagnes urgentes et jouer notre rôle de contre-pouvoir. C‘est pourquoi, depuis plusieurs années, nous investissons de façon conséquente, tout en diversifiant nos canaux de collecte auprès du public: collecte de rue, organisation d’évènements, actions de fidélisation, etc. Ces investissements conséquents, qui impliquent également des éléments de construction de la notoriété d’Oxfam en France, sont rendus possibles grâce à l’appui de la Confédération Oxfam, sous forme d’une contribution directe aux coûts des activités de collecte de rue (680 000€). Compte tenu de la nature de ces investissements, le retour sur investissement se fera sur plusieurs années. Comme l’année précédente, les dons issus de la collecte de rue sont en forte croissance (+23%).

Ces investissements pluriannuels qui ont, à court terme, une incidence sur notre ratio de collecte, ont pour objectif principal d’assurer la pérennité de nos actions dans le temps. Au-delà du développement de nos ressources, nos actions nous permettent également de sensibiliser de nouveaux publics, lors d’échanges de vive voix dans la rue ou dans le cadre des événements sportifs et solidaires.

25% de nos emplois sont consacrés à la recherche de fonds.

Fonctionnement :

Le niveau des dépenses de fonctionnement demeure bien maitrisé, à 11% des emplois.

Depuis le 4 mai 2010, Oxfam France est membre du Comité de la Charte, un organisme d’agrément et de contrôle des associations et fondations faisant appel à la générosité du public. A ce titre, elle respecte les règles de la Charte sur le don en confiance, notamment en ce qui concerne la transparence financière auprès des donateurs. Notre agrément a été renouvelé en février 2016 pour une durée de 3 ans.