En toute transparence, nous publions chaque année notre rapport annuel, détaillant nos actions de l’année précédente, ainsi qu’un Essentiel financier à l’automne, présentant les finances d’Oxfam France, nos ressources et leur utilisation.

Non partisane et non confessionnelle, Oxfam France est financée en priorité par les dons des citoyens et des citoyennes, qui partagent nos convictions. Ce sont nos donateurs et donatrices qui nous permettent de préserver notre liberté de parole et d’action !

Oxfam France a, depuis son origine, fait le choix d’être indépendante de tout pouvoir politique et économique. Nous n’acceptons par conséquent aucune ressource susceptible de nuire à cette indépendance ou d’influencer notre travail, quelle que soit sa source.

Les ressources de l'association *

  • Produits liés à la générosité du public : 48,2%
  • Subventions et autres concours publics: 49,3%
  • Produits non liés à la générosité du public : 2%
  • Autres : 0,5%

*Ressources consommées sur l’exercice, ajustées des fonds dédiés d’autres exercices.

La générosité du public toujours au rendez-vous

Cette année, malgré le contexte lié à la pandémie, la générosité et la solidarité ont animé les personnes qui soutiennent les actions d’Oxfam France. Plus de 3,5 millions d’euros ont été donnés pour soutenir les actions de l’association. Vous êtes toujours plus nombreuses et nombreux à rejoindre notre combat contre les inégalités et la pauvreté. Plus de 37 000 personnes ont fait au moins un don à Oxfam France cette année, dont plus de 25 000 de manière régulière, via le prélèvement automatique.

Ce soutien croissant est gage de stabilité, d’indépendance et de projection pour Oxfam France, les clés d’une action toujours plus efficace et impactante. Parmi ces dons, nous avons collecté 162 000 euros pour l’Affaire du Siècle.

Une année particulière pour les magasins Oxfam

Nos six magasins solidaires de seconde main ont été impactés cette année par la crise sanitaire. Malgré des fermetures successives dues aux mesures sanitaires, les client•e•s ont été au rendez-vous à chaque réouverture, pour faire dons d’articles et y faire leurs achats. Les ventes dans nos magasins ont permis de contribuer à hauteur de 470 878 euros aux combats de l’association.

Suite à une réforme comptable, ces ventes sont cette année enregistrées parmi les dons du public dans notre synthèse financière.

Un soutien en forte croissance aux programmes humanitaires et de développement de la confédération Oxfam

Le travail entamé les années précédentes, pour accroître le soutien financier d’Oxfam France aux actions humanitaires et de développement de la confédération Oxfam à travers le monde, continue de porter ses fruits.

Le travail mené de concert avec les équipes d’Oxfam en Afrique de l’Ouest a permis la signature d’une convention-programme de 3 ans avec l’Agence Française de Développement (AFD), d’un montant de 3,5 millions d’euros. Ces fonds vont permettre de mener un combat essentiel contre les inégalités qui alimentent la crise au Sahel, dans les différents pays de la région et en France. L’AFD a également soutenu les actions de la confédération Oxfam au Burkina Faso, au Sénégal et en Mauritanie.

Le Centre de Crise et de Soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a renouvelé et renforcé son soutien à nos actions humanitaires,en Grèce auprès des personnes migrantes, ainsi qu’au Liban, au Tchad et au Burkina Faso.

Nos actions de mobilisation et de sensibilisation du public en France sur les enjeux climatiques, essentielles dans le contexte actuel, ont également bénéficié du soutien de l’Union européenne et de l’European Climate Foundation.

Ces financements, ainsi que votre générosité lors de nos appels d’urgence, nous ont permis de prendre part à un combat essentiel, mené avec l’ensemble de la confédération Oxfam : sauver des vies et les changer sur le long terme.

Nos partenaires, qui soutiennent certains de nos projets

Oxfam America, Ambassade de France en Algérie, Centre de Crise et de Soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, Agence Française de Développement, Oxfam Novib (Pays-Bas), Fondation Européenne pour le Climat (ECF), Expertise France, Focus 2030, Oxfam Intermon, Oxfam International, Choisy Club, Fondation pour le Progrès de l’Homme, Oxfam Great Britain, Gescod, Publish What You Pay et l’ensemble des partenaires du Trailwalker (Ville de Dieppe, Dieppe Pays Normand, Avallon, Région Bourgogne Franche Comté, Département de l’Yonne, Quarré-les-Tombes).

Des fonds au service de la lutte contre les inégalités et la pauvreté

  • Missions sociales en France et à l'étranger : 67,7%
  • Frais de recherche de fonds : 20%
  • Frais de fonctionnement : 12,3%

Un plaidoyer citoyen porteur de changements durables

Les campagnes d’information et de mobilisation du public ainsi que le plaidoyer citoyen sont des actions essentielles pour notre association. Nous y consacrons donc une part importante de nos ressources. Ces ressources sont consacrées à la recherche et la rédaction de rapports, le travail médiatique autour de nos activités, la création d’outils comme des dépliants de campagne ou des sites d’interpellation, l’organisation de colloques et séminaires, la participation à des sommets internationaux, mais aussi tous les outils nécessaires à la sensibilisation et la mobilisation du public.

Informer, faire comprendre, nous donner les moyens d’agir ensemble, porter nos demandes de changement jusqu’au plus haut niveau : telle est l’action que nous menons ensemble, jour après jour.

Lutter contre les inégalités à la racine de la pauvreté

Dès le mois d’avril 2020, la confédération Oxfam a fait paraître un rapport pour sonner l’alarme : si rien n’est fait, au moins 500 millions de personnes supplémentaires risquent de tomber dans la pauvreté du fait de la pandémie et de ses conséquences économiques. Ensemble, nous avons défendu un plan de soutien international. En France, nous avons renforcé notre plaidoyer pour que les plus vulnérables ne soient pas les grands oubliés de la crise.

En septembre 2020 puis en janvier 2021, à travers la publication de deux rapports, nous avons mis en lumière le fossé creusé par la crise entre une minorité d’ultrariches et les plus pauvres. Alors que les milliardaires ont vu leur fortune se maintenir voire s’accroître au cœur même de la crise mondiale, les personnes tombées dans la pauvreté risquent de mettre 10 ans à en sortir.

Contre ces inégalités croissantes qui alimentent la pauvreté, nous n’avons eu de cesse d’agir ensemble : informer grâce à nos travaux de recherche, mobiliser le public, défendre des solutions auprès des responsables politiques et économiques, les porter dans les médias…

Construire une entreprise durable et juste

La crise engendrée par la pandémie a mis en lumière la fragilité de notre économie. Nous avons démontré, à travers deux rapports de recherche, le modèle court-termiste qui prévaut au sein des grandes entreprises françaises. Absence de politique climatique de long terme, inégale répartition des richesses : ces maux, nous les avons dénoncés pour mieux les corriger. Construire un modèle d’entreprise plus durable et résilient est essentiel pour soigner nos économies, protéger les salarié•e•s qui y travaillent et notre planète.

Défendre l’accès à la santé

Les inégalités mondiales, nous les avons également combattues sur le plan sanitaire. La pandémie a remis en lumière les inégalités majeures en matière d’accès à la santé. Aide internationale, annulation de la dette, nous avons porté ces combats essentiels pour permettre aux pays pauvres de financer leurs services publics.

Face à l’inadmissible apartheid vaccinal entre pays riches et pauvres, nous avons défendu la levée des brevets sur les vaccins contre la covid-19. 2,7 millions de personnes ont rejoint ce combat à travers le monde. En France, plus de 55 000 personnes ont signé notre pétition et ensemble, nous avons redoublé de détermination jusqu’à obtenir, en juin 2020, le soutien du Président de la République française à cette mesure vitale.

Une première victoire décisive pour l’Affaire du Siècle ! 

Depuis décembre 2018, date de lancement de l’Affaire du Siècle, votre soutien n’a pas faibli. Et il porte ses fruits ! Après l’audience de l’Affaire du Siècle, le Tribunal administratif de Paris a émis une première décision historique, en février 2021 : l’Etat a été condamné pour inaction climatique et le « préjudice écologique » est reconnu. Si le constat ne donne pas de raisons de se réjouir, cette décision est une avancée décisive dans le combat que nous portons collectivement avec l’Affaire du Siècle : obtenir des décisions politiques à la hauteur de l’urgence climatique.

Découvrir la dernière victoire de l’Affaire du Siècle : l’Etat n’a plus le choix d’agir désormais. 

Agir collectivement et dans toute la France

Ensemble, nous avons le pouvoir de porter les changements de demain. Le travail d’information, de sensibilisation, et le travail en collectif sont essentiels. Nous consacrons chaque année des moyens plus importants à nos actions de « sensibilisation et alliances ». Cela nous permet de développer une communication et de fortes actions de mobilisation en ligne, de mobiliser le public lors d’événements tels que les festivals, le Trailwalker Oxfam, les Marches pour le climat…

L’animation de notre réseau de groupes locaux et de magasins est tout aussi essentielle, pour porter au plus près du public, partout en France, les messages et les solutions défendues par Oxfam. Nous participons aussi activement à divers réseaux et alliances (Coordination Sud ou le Réseau Action Climat par exemple), qui nous permettent d’agir collectivement, gage d’un impact citoyen décuplé. Ce travail en réseau est indispensable pour nos actions.

Répondre aux urgences humanitaires

Face à la pandémie, la confédération Oxfam s’est mobilisée de concert pour soutenir les populations les plus vulnérables de la planète. Ensemble, nous avons aidé 14 millions de personnes à travers le monde. Plus de 50 000 euros ont été collectés auprès du public par Oxfam France pour soutenir cette réponse humanitaire de grande ampleur. Accès à l’eau potable et distribution de kits d’hygiène : ces actions ont été plus vitales encore que jamais, pour prévenir la propagation de la pandémie. Des distributions alimentaires, des soutiens financiers directs et des campagnes d’informations ont également été menées.

L’obtention d’un soutien financier de 480 000 euros du Centre de Crise et de Soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères nous a, par exemple, permis de répondre à l’urgence sur l’île de Lesbos en Grèce, où des milliers de personnes migrantes sont bloquées, prises au piège des procédures européennes de demandes d’asile. En plein cœur de la pandémie, leurs conditions de vie, déjà épouvantables, se sont encore empirées après le terrible incendie du camp de Moria, le 8 septembre 2020.

En République Démocratique du Congo, les équipes de la confédération Oxfam installent et rénovent des points d'eau potable. L'accès à l'eau et à des systèmes d'assainissement est plus essentielle encore alors que le monde traverse une pandémie sans précédent.

Nos actions de collecte de fonds portent leurs fruits

Nos investissements en collecte de fonds auprès du public, possibles grâce au soutien financier de la confédération Oxfam International, ont connu des résultats croissants. D’année en année, vous êtes plus nombreux et nombreuses à décider de soutenir financièrement l’association et ses actions. La preuve que la stratégie initiée depuis plusieurs années porte ses fruits et nous permet d’atteindre l’objectif fixé : garantir l’indépendance de l’association et renforcer sa voix et l’impact de ses actions. Merci pour votre confiance renouvelée !

Oxfam France, membre du Comité de la Charte depuis 2010

Depuis le 4 mai 2010, Oxfam France est membre du Comité de la Charte, un organisme d’agrément et de contrôle des associations et fondations faisant appel à la générosité du public. A ce titre, elle respecte les règles de la Charte sur le don en confiance, notamment en ce qui concerne la transparence financière auprès des donateurs. Notre agrément a été renouvelé en février 2019 pour une durée de 3 ans.

Don en confiance, comitecharte.org