En toute transparence, nous publions chaque année notre rapport annuel, détaillant nos actions de l’année précédente, ainsi que nos finances.

Non partisane et non confessionnelle, Oxfam France est financée en priorité par les dons des citoyens qui partagent nos convictions, ce sont nos donateurs qui nous permettent de préserver notre liberté de parole et d’action !

Oxfam France a, depuis son origine, fait le choix d’être indépendante de tout pouvoir politique et économique. Nous n’acceptons par conséquent aucune ressource susceptible de nuire à cette indépendance ou d’influencer notre travail, quelle que soit sa source.

D'où proviennent nos ressources ?

  • Dons collectés auprès du public : 48 %
  • Subventions et autres concours publics: 22 %
  • Autres fonds privés : 14 %
  • Autres : 16 %

Dons collectés auprès du public :

Cette rubrique est constituée des versements réguliers des donateurs en prélèvement automatique, des dons ponctuels, y compris les dons dédiés à nos actions humanitaires, ainsi que des adhésions.

La collecte atteint 2,4 millions d’euros, en légère baisse (1 %) par rapport à l’an dernier. Les dons réguliers par prélèvement automatique sont en augmentation. C’est un signe de la confiance accordée par nos donateurs dans une année où notre image a été ébranlée par le scandale en Haïti, et cela compense l’annulation de l’un des deux événements de collecte (Wintertrail Oxfam).

Subventions et autres concours publics :

Cette rubrique comprend les financements de l’Agence française de développement pour nos projets de sensibilisation de l’opinion publique française à la lutte contre les inégalités et à la justice fiscale et de renforcement de la résilience des communautés aux catastrophes naturelles à Cuba.

Elle comprend aussi un financement du Centre de Crise pour la réponse humanitaire d’urgence au Tchad, ainsi que le soutien des collectivités territoriales pour l’organisation du Trailwalker Oxfam à Avallon.

Autres fonds privés :

Cette rubrique comprend le soutien d’Oxfam International au développement d’Oxfam France et la contribution d’autres affiliés Oxfam (Novib (Pays Bas) et Oxfam America) à notre travail sur le changement climatique, la transparence des industries extractives, le financement du développement et la régulation du système bancaire. Elle comprend également le soutien de fondations privées comme la European Climate Foundation et Publish What You Pay.

Nous avons reçu le soutien en nature d’agences de collecte, financées par Oxfam International, ainsi que de cabinets d’avocats et de cabinets de conseil en pro bono.

Comment sont utilisées nos ressources ?

  • Missions sociales : 63 %
  • Frais de recherche de fonds : 23 %
  • Frais de fonctionnement : 14 %

Missions sociales :

Les opérations de campagnes et de plaidoyer restent notre mission sociale principale et notre poste de dépense le plus important : recherche et rédaction de rapports, rencontres avec les décideurs, organisation de colloques et séminaires, participation à des sommets internationaux, visites sur le terrain, mais aussi sensibilisation et mobilisation du public.

Nos activités de sensibilisation et alliances  incluent notre communication autour de nos actions (brochures, site Internet…), la participation à différents événements (Solidays et autres festivals, Trailwalker, marches pour le climat) ainsi que les dépenses d’animation de notre réseau de groupes locaux et de magasins qui relaient nos campagnes localement.

Nous avons poursuivi notre contribution aux opérations menées par les affiliés de la confédération dans les pays du Sud. Nous avons soutenu cette année des programmes pour l’agriculture durable au Laos, pour un contrôle citoyen des industries extractives au Sénégal et de réponse humanitaire au Tchad.

Nous avons également, par des collectes dédiées, contribué aux urgences humanitaires en Indonésie, en Syrie et à la réponse au cyclone Idai.

Nous avons consacré cette année 63 % de nos ressources à ces missions sociales.

Frais de recherche de fonds :

Les fonds collectés auprès du public représentent près de la moitié de nos financements. Ils sont essentiels à notre indépendance et notre liberté de parole. Chaque nouvelle contribution finance les campagnes de demain.

C’est pourquoi nous investissons depuis plusieurs années, avec le soutien de la confédération, pour toucher toujours plus de donateurs et donatrices par différents canaux (collecte de rue, organisation d’événements, campagnes d’appel au don…)

Les charges de recherche de fonds institutionnels correspondent essentiellement au temps de travail des personnes salariées impliqués dans la recherche de ces fonds auprès de fondations et de bailleurs institutionnels pour financer nos actions en France et dans les pays du Sud.

23 % de nos emplois sont consacrés à la recherche de fonds.

Fonctionnement :

Notre niveau des dépenses de fonctionnement a augmenté cette année, du fait du déménagement du siège et de l’intégration des magasins dans l’association. Il demeure cependant maitrisé autour de 14 %.

Depuis le 4 mai 2010, Oxfam France est membre du Comité de la Charte, un organisme d’agrément et de contrôle des associations et fondations faisant appel à la générosité du public. A ce titre, elle respecte les règles de la Charte sur le don en confiance, notamment en ce qui concerne la transparence financière auprès des donateurs. Notre agrément a été renouvelé en février 2016 pour une durée de 3 ans.