Oxfam se mobilise pour soutenir les populations des pays les plus vulnérables, injustement impactées par les conséquences du changement climatiques bien qu’elles en soient les moins responsables. Nous demandons aux pays riches les financements nécessaires pour les aider à s’adapter aux dérèglements du climat, et nous nous mobilisons pour une transition énergétique au Nord et au Sud.

Tous ensemble pour la justice climatique !

Alors que les 10 % les plus riches sont responsables de la moitié des émissions de CO2 mondiales, les changements climatiques affectent en priorité les 50 % les plus pauvres qui n’émettent que 10 % des émissions.
Si les dérèglements du climat nous affectent tous, nous ne sont pas tous égaux devant leurs impacts, ne disposant pas des mêmes moyens financiers, techniques et humains pour s’en prémunir et y faire face. C’est dans une logique de justice climatique qu’Oxfam milite pour que des financements à la hauteur des enjeux soient dédiés des pays riches en direction des pays les plus pauvres.

Défendre des financements pour l’adaptation au changement climatique

La justice climatique porte sur plusieurs volets : pour Oxfam, il est nécessaire outre la mise en œuvre d’une transition énergétique, de défendre l’adaptation des pays les plus pauvres, qui permettrait aux populations de disposer de ressources pour prévenir les effets des changements climatiques mais aussi de développer des programmes de résilience, notamment agricole, ou des programmes innovants autour des énergies renouvelables.
Pour rappeler cet impératif, Oxfam pèsera de tout son poids lors de grands rendez-vous internationaux : les Sommet des Nations unies pour le climat, les Assemblées générales de l’ONU comptent parmi ces moments.

Oxfam agit depuis de nombreuses années pour que :

Les pays développés respectent leur engagement de mobiliser 100 milliards de dollars par an d’ici 2020 à destination des populations vulnérables, notamment en faveur de l’adaptation.

La France affecte 100 % des recettes issues de la taxe française sur les transactions financières à la solidarité internationale et à la lutte contre le changement climatique.

L’Agence française de développement mette fin à ses financements en direction de projets fossiles.

Restez informé-é-s
de nos actualités

Je m'abonne

Actualités de la campagne

Un monde plus juste