30 ans

30 ans d’actions citoyennes pour un monde solidaire

C’était en 1988. Il y a 30 ans. Un groupe de citoyennes et de citoyens, engagé·e·s dans le monde associatif, lançait un Appel qui sonnait alors comme un pari. Celui de rassembler toutes les personnes souhaitant promouvoir des relations « Nord-Sud » plus éthiques, plus justes, pour agir durablement contre les inégalités mondiales et la pauvreté.

Ainsi est née l’association Agir ici pour un monde solidaire, qui deviendra Oxfam France en 2006 en rejoignant la confédération internationale Oxfam.

C’était il y a 30 ans, mais la pertinence de cet Appel fait fi des années écoulées.

Interpeller les responsables politiques et économiques, faire grandir le nombre de citoyennes et de citoyens engagé·e·s, sensibiliser et alerter l’opinion publique, tout cela afin de construire durablement un monde plus solidaire. 30 ans d’actions n’ont pas fait dévier cette ligne, qui reste au cœur de notre identité.

Jean-Marie Fardeau, co-initiateur d’Agir ici et secrétaire national de 1988 à 1996 : « 30 ans après sa naissance, la raison d’être de l’association reste entière. Certains mauvais esprits diront que c’est un signe de notre impuissance. Si nous étions plus efficaces, le monde serait différent et n’aurait plus besoin d’une association comme la nôtre. Mais, dans la vie réelle, les forces qui tirent le monde vers l’abîme restent beaucoup plus puissantes que celles appelant à un changement de modèle de développement et à une construction plus solidaire. C’est pour cela que, depuis 30 ans, Oxfam France se bat chaque jour pour rendre ce monde plus juste. Avec toujours la même énergie et la même volonté. »

Appel d'Agir ici pour un monde solidaireUne inspiration internationale

La réflexion qui a mené à la création de l’association Agir ici a été alimentée par de nombreuses rencontres avec des organisations de pays voisins, en Suisse, en Belgique, au Royaume-Uni, au Canada, qui menaient déjà des activités de plaidoyer et de mobilisation citoyenne.

Parmi elles, une retient l’attention : Oxfam. Active au Royaume-Uni depuis 1942, l’organisation a alors déjà fait ses preuves et démontré la force du pouvoir citoyen pour faire pencher des décisions politiques et économiques dans le bon sens. Lever du blocus des alliés contre la Grèce en 1942 alors que le pays est frappé par la famine, retrait de la Barclays d’Afrique du Sud en 1985 où prévalait encore le régime d’Apartheid, sont deux exemples de ses nombreuses réussites. 18 ans après sa création, c’est presque naturellement qu’Agir ici deviendra Oxfam France, en adhérant à ce qui est devenu entre-temps une confédération internationale.

Les initiateurs et initiatrices d’Agir ici prendront également exemple sur la Déclaration de Berne, organisation suisse de mobilisation citoyenne, devenue depuis Public Eye, ainsi que sur Amnesty International, qui mettait déjà en pratique les courriers d’interpellation directe des citoyen·ne·s aux responsables politiques.

En France, à la fin des années 80, un tel mode d’action est encore peu développé. Il est pourtant indispensable, si l’on veut changer les règles du jeu, au profit du plus grand nombre. C’est à cet impératif que répond l’Appel d’Agir ici. L’association propose à chaque signataire de recevoir les documents de campagnes, les courriers d’interpellation. En un mot : s’informer et agir. Ce mode d’engagement répond à la volonté citoyenne de pouvoir se saisir des sujets et devenir acteur à part entière du débat.

Plus d’une centaine de campagnes et d’actions portées ensemble pour un monde solidaire

Ensemble, nous avons porté plus d’une centaine de campagnes citoyennes. A partir de 2006, en devenant Oxfam France, nous nous sommes également associé·e·s aux actions directes de la confédération auprès des populations les plus vulnérables, en urgence et sur le long terme. Pour porter les changements durables auxquels nous aspirons, c’est cette approche globale, sur le long court, mêlant actions de terrain, mobilisation et plaidoyer, qui fait la différence.

 

Un mouvement citoyen chaque jour plus important

En 30 ans, notre mouvement citoyen a grandi et avancé pour faire reculer la pauvreté. De quelques personnes à l’origine, soutenues rapidement par une soixantaine de personnalités, nous étions 1 000 le 30 septembre 1988. Cette croissance est allée grandissante, renforçant le poids de nos actions et de notre voix auprès de celles et ceux qui définissent les règles du jeu. Nous étions plus de 10 000 personnes engagées ensemble lorsque notre mouvement est entré dans le 21e siècle.

En 2006, en rejoignant la confédération internationale Oxfam, nous avons joint nos forces à un réseau mondial. Depuis notre création, nous le savons : la mobilisation citoyenne ne connaît pas – et ne doit pas connaître – de frontières.

Aujourd’hui, notre mouvement citoyen est fort de sa diversité et de ses engagements pluriels :

  • Dans le monde :
    • 19 affiliés Oxfam à travers le monde – soit un réseau de près de 10 000 salariés, plus de 100 000 bénévoles et des milliers de partenaires – qui travaillent de concert et en complémentarité pour agir ensemble tant sur les causes que sur les conséquences de la pauvreté.
  • En France :
    • Plus de 25 000 donatrices et donateurs.
    • Plus de 6 000 sportifs·ves solidaires qui ont marché en France pour un monde plus juste depuis 2010.
    • Un réseau de 14 groupes locaux et 5 magasins solidaires.
    • Plus de 100 000 personnes qui suivent nos actualités en France, car s’informer est la première étape de l’action !

Derrière ces chiffres, derrière chaque engagement, quel qu’il soit, c’est une voix supplémentaire qui vient rappeler que la pauvreté et les inégalités extrêmes ne sont pas inéluctables.

Nous avons le pouvoir

Cécile Duflot, directrice générale d’Oxfam France : « Ces 30 ans ne sont qu’une étape, l’occasion de se retourner, regarder le chemin parcouru et remercier celles et ceux qui nous ont permis d’être là. Ils sont également l’occasion de réaffirmer l’énergie chaque jour renouvelée de toutes les personnes pour qui donner du sens à sa vie signifie refuser la fatalité de l’injustice, des inégalités et de la pauvreté. Dès aujourd’hui et demain, nous avons le pouvoir de construire le monde auquel nous croyons. »

Aujourd’hui, comme en 1988, nous l’affirmons : nous avons le pouvoir citoyen. Celui de défendre le monde auquel nous aspirons, de refuser la résignation, d’agir ensemble, pour nous faire entendre de celles et ceux qui ne veulent pas écouter. Pour abolir la pauvreté.

30 ans après, nous renouvelons l’Appel lancé à la fondation d’Agir ici pour un monde solidaire. Mais nous ne sommes plus un petit groupe. Nous sommes des milliers. Et nous continuerons d’agir pour faire reculer les inégalités et la pauvreté.

Nous sommes le pouvoir citoyen !

Un monde plus juste