Haïti : de l’urgence à la reconstruction

Soutenir la bonne gouvernance en Haïti après le séisme

L'action humanitaire déployée en Haïti suite au tremblement de terre du 12 janvier 2010 a atteint une complexité quasi inégalée à ce jour. Pourtant, à l'approche du premier anniversaire de la catastrophe, l'État haïtien et la communauté internationale ont peu progressé sur le plan de la reconstruction.

Dans un rapport publié le 6 janvier 2011, la confédération internationale Oxfam a fait appel aux autorités d'Haïti pour faire avancer, avec le soutien de la communauté internationale, les projets de reconstruction de ce pays anéanti, pour permettre à près d'un million de personnes qui vivent toujours dans des tentes et sous des bâches de se reloger ou de rentrer chez eux.

Selon Roland Van Hauwermeiren, directeur Pays d'Oxfam en Haïti : "2010 a été une année d'atermoiements qui a mis la reconstruction d’Haïti en suspens. Près d'un million de personnes vivent encore dans des tentes ou sous des bâches et les centaines de milliers d'autres qui vivent dans les décombres de la ville ne savent toujours pas quand ils pourront rentrer chez eux. Reconstruire ce pays dévasté ne se fera pas du jour au lendemain. Des décisions cruciales peuvent et doivent être prises d'urgence à propos de l'emploi, du déblaiement des décombres, de la réparation des logements et de l’allocation des terres pour les personnes qui ne seront pas en mesure de retourner dans leurs foyers. Nous avons maintenant besoin que le nouveau gouvernement d'Haïti endosse son rôle de leader. La communauté internationale, y compris les ONG, doit s'unir afin de soutenir le gouvernement de telle sorte que les autorités haïtiennes aient une chance de réussir."

Auteur(s) du rapport

Oxfam

;