La semaine dernière (du 28 mars au 3 avril 2022), les questions climatiques ont occupé 4,1% du temps de parole dans les médias. Si ce pourcentage reste encore faible par rapport à la gravité de la situation, comme nous l’a rappelé le Giec ce lundi 4 avril, le climat a fait l’objet d’une constante augmentation depuis mi-février : cette tendance est comparable à des sujets tels que le prix des carburants ou les retraites, comme l’explique une analyse détaillée présentée par l’Affaire du Siècle avec l’institut Onclusive.

Chaque semaine depuis mi-février, l’Affaire du Siècle dévoile les chiffres relatifs au poids des questions climatiques dans le traitement médiatique de l’élection présidentielle, grâce au baromètre climat réalisé avec l’institut Onclusive. Ce chiffre a commencé à 2,6% et s’est même effondré à 1,5% la semaine du 28 février au 6 mars avant de remonter à la suite de la mobilisation de la société civile lors du week-end climat des 12 et 13 mars. 

 

Présidentielle 2022 : un rendez-vous manqué pour les émissions politiques ?

L’évolution du poids du climat dans la campagne présidentielle