Climat : Réaction au discours de François Hollande à la COP22

A l’occasion de la Conférence internationale sur le climat (COP22), le Président François Hollande réaffirme l’engagement de la France de porter les financements climat de 3 à 5 milliards d’euros d’ici 2020, dont 1 milliard pour l’adaptation [1].

En réaction à ce discours, Armelle Le Comte, chargée des questions climat et énergie pour Oxfam France, déclare :

« Dans son discours François Hollande ne fait que réaffirmer les engagements déjà pris par la France dans le cadre de la lutte contre le changement climatique.

La nécessité de s’adapter devient plus urgente jour après jour et la réponse internationale reste largement en deçà des besoins sur le terrain. La France ne fait malheureusement pas exception : en ne mobilisant que 20% des financements climat pour l’adaptation d’ici 2020, elle est loin de répondre aux besoins sur le terrain.

Il est impératif que la France augmente la part allouée à l’adaptation, notamment le montant de l’aide apportée sous forme de subventions d’ici 2020. Les subventions jouent un rôle essentiel pour répondre aux besoins d’adaptation et veiller à ce que les populations vulnérables soient celles qui obtiennent l’aide à laquelle elles ont droit. La France sur cette question fait figure de mauvais élève comparée à ses alliés européens : la part de dons dans les financements climat français ne s’élève actuellement qu’à 2%, très loin derrière le montant alloué par le Royaume-Unis (94%), l’Allemagne (45%) ou encore l’Espagne (12%) [2].

Pourtant, les financements français pour l’adaptation au changement climatique pourraient augmenter de manière considérable, dès 2017, grâce à une Taxe sur les transactions financières (TTF) ambitieuse. Dans le cadre de l’examen du Plan de loi de Finances 2017, les députés se sont prononcés dans ce sens, malgré les pressions du gouvernement et du lobby bancaire.

Les amendements votés en plénière à l’Assemblée Nationale pour élargir le taux et l’assiette de la TTF doivent absolument être maintenus dans la suite du processus législatif. Une TTF à 0,3% et incluant les opérations intra-journalières permettrait de dégager 3 à 5 milliards d’euros supplémentaires pour la lutte contre la pauvreté et le changement climatique : il s’agit là d’une opportunité en or que la France doit saisir. »

Contact

Sarah Roussel
sroussel@oxfamfrance.org
06 51 15 54 38
Twitter : @Sarah_Roussel

Notes aux rédactions

[1] En septembre devant les Nations unies, le président de la République François Hollande annonçait une augmentation de l’aide publique au développement de 4 milliards d’euros de plus par an d’ici à 2020. Cette augmentation irait pour moitié au financement de la lutte contre le changement climatique, faisant passer les financements climat français de 3 milliards d’euros en 2014 à 5 milliards d’euros par an d’ici à 2020.

[2] Rapport « 2016 : les vrais chiffres des financements climat » – p 13 : https://www.oxfamfrance.org/sites/default/files/file_attachments/rapport_2016_les_vrais_chiffres_des_financements_climat.pdf

 

 

;