Oxfam France aux Solidays : « Tenez vos promesses ! » et montrez l’exemple aux dirigeants

Présente au Festival Solidays du 28 au 30 juin à l'hippodrome de Longchamp, Oxfam France invite les festivaliers à montrer l’exemple aux dirigeants pour qu’ils tiennent leurs promesses en matière d’accès à la santé et à l’éducation dans les pays du Sud. Pour cela, rien de plus simple : [faire une promesse et s’y tenir->http://widgets.thebigpromise.org/browse.php?lang=fr] !

Paroles, paroles, paroles
Les dirigeants des pays riches sont des habitués des promesses : réduire de moitié la pauvreté d’ici à 2015, financer l’aide au développement à hauteur de 0,7% de leur revenu national brut, scolariser tous les enfants du monde
Des paroles fortes mais des actes bien faibles.

Tenez vos promesses : une action simple, un exemple à suivre
Alors pour demander aux dirigeants de tenir leurs promesses, les festivaliers sont invités à se rendre sur le stand d’Oxfam France, dans le village associatif des Solidays, pour faire eux-mêmes une promesse et montrer comment ils la tiennent.
« Ecrire au premier ministre pour le sensibiliser à cette campagne », « aller tous les jours au bureau en vélo cet été », « convaincre 10 personnes de faire une promesse et de la tenir », « ne pas manger plus d’une glace par jour pendant mes vacances en Italie » … : Prendre un engagement à long terme, se lancer un défi personnel, faire une action symbolique, tout est possible tant qu’on tient sa promesse.

écouvrez des exemples de promesses faites et déjà tenue

Pour voir en direct les festivaliers tenir leurs promesses,
rendez-vous sur le stand d’Oxfam France pendant toute la durée du Festival, de 13h à 20h

VIH/Sida : Si leurs promesses étaient tenues
Dans le monde aujourd'hui, des millions de personnes sont encore privées des droits les plus élémentaires, comme par exemple l'accès à l'éducation et à la santé. Cette injustice est particulièrement criante concernant la prise en charge et la prévention de l’épidémie du VIH / Sida.
Ainsi, aujourd’hui, les trois quarts des 40 millions de personnes vivant avec le VIH / Sida n’ont pas accès au traitement qui pourraient améliorer leur quotidien. On est bien loin de la promesse faite en 2005 par les pays membres du G8 : garantir l’accès à la prévention, à la prise en charge médicale et aux traitements pour tous d’ici à 2010.
Si cette promesse était tenue ainsi que toutes celles visant à améliorer l’accès aux services de santé, les dirigeants du G8 pourraient éviter le décès de 8 000 personnes par jour, faute d’accès aux traitements dont elles ont besoin..

Il est encore temps de changer les choses !
Tenez vos promesses !«  montrez l’exemple et
demandez aux dirigeants de respecter leurs engagements.

Contact

Contact presse :

nnabel Hervie, + 33 (0)1 56 98 24 40

Notes aux rédactions