Réaction d’Oxfam France à l’annonce par la FAO de prix alimentaires mondiaux proches de niveaux record

L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) vient de publier son {{[indice des prix alimentaires->http://www.fao.org/news/story/fr/item/81581/icode/]}} qui montre une forte augmentation en juin, notamment du prix du sucre.

Pour Jean-Cyril Dagorn, d'Oxfam France :

« Les prix mondiaux des denrées alimentaires sont désormais supérieurs de près de 40% par rapport à la même période l'année dernière. L'exemple le plus frappant ce mois-ci est l'augmentation de 14% en un mois du prix mondial du sucre, une conséquence de la baisse annoncée de la production au Brésil ainsi que de la pression incessante des agrocarburants qui détournent une quantité importante de sucre afin de maintenir les prix mondiaux des carburants au plus bas. Les mandats d'incorporation des agrocarburants créent une demande rigide de ces matières premières et entraînent en conséquence une hausse des prix alimentaires ».

« La réalité de la crise alimentaire mondiale est aujourd'hui rappelée brutalement aux dirigeants du G20. Au lendemain de la réunion de leurs ministres de l'agriculture, dont le plan d'action se contente, sur les agrocarburants, de déclarations creuses, les chiffres de la FAO soulignent à quel point leur entêtement à ne pas faire passer la sécurité alimentaire des populations les plus vulnérables avant les intérêts économiques nationaux est irresponsable ».

« Cette montée régulière des prix alimentaires mondiaux touche des millions de personnes pauvres, dont beaucoup consacrent déjà jusqu'à 80% de leurs revenus à la nourriture. La communauté internationale a jusqu'à présent été beaucoup trop timorée et lente à réagir. Le G20 et le Comité sur la sécurité alimentaire (CSA) doivent s'attaquer à la volatilité des prix de manière beaucoup plus agressive en éliminant progressivement les objectifs d'agrocarburants, en constituant des réserves alimentaires et en améliorant la transparence des niveaux de stocks alimentaires, afin que nous sachions quelle nourriture est disponible et pouvoir gérer les stocks en conséquence ».

Notes

– Le rapport ultivons d'Oxfa montre que seule une réponse globale, qui prenne en compte tous les facteurs en cause dans la hausse des prix agricoles internationaux, pourra permettre de mettre fin aux défaillances du système alimentaire mondial.

 
img1897|leftt

 

 

– Lire nos derniers communiqués de presse sur 'agriculture et le commerce internationa

Contact presse

Magali Rubino : 01 56 98 24 45 / 06 30 46 66 04 / [mrubino@oxfamfrance.org->mailto:mrubino@oxfamfrance.org ]

Contact

Notes aux rédactions

;