Une vraie Taxe Robin des Bois : enfin en France ?

Le 23 juillet 2012, lors de la Conférence internationale sur le sida qui se tient à Washington, François Hollande a affirmé que la taxe sur les transaction d’actions françaises – qui entrera en vigueur le 1er août prochain – sera un véritable « {financement innovant} » qui permettra notamment de lever « {des sommes nouvelles à la lutte contre le sida} ».

Pour Sébastien Fourmy, directeur du plaidoyer d’Oxfam France :

« L'année dernière, la Taxe Robin des Bois française était encore une utopie, François Hollande annonce qu'elle sera une réalité française dès cet été. C'est un engagement fort vis-à-vis de la communauté internationale et, en particulier des populations les plus pauvres : avec la mise en place de tels financements additionnels pour le développement le climat et la lutte contre les grandes pandémies , elles ne seront pas laissées de côté.

Cet engagement impose au gouvernement de déposer rapidement un amendement au projet de loi de finances actuellement discuté au parlement afin d’affecter intégralement la taxe sur les transactions financières française à ces enjeux, sans quoi elle sera affectée au budget général et le flou sur son utilisation entretenu.

Un tel précédent adressera un message politique déterminant aux autres Etats européens afin que la taxe européenne sur les transactions financières actuellement en négociation profite bien à la lutte contre la pauvreté et le changement climatique. »

Contact presse

Pierre Motin – motin@oxfamfrance.or – 01 77 35 76 10 – 06 12 12 63 94

Note aux rédactions

essage du Président de la République pour la conférence sur le SIDA

« Nous voulons créer des financements innovants, supplémentaires. C'est le sens de la taxe sur les transactions financières que mon pays a décidé de mettre en place dès le 1er août 2012. Au Sommet du G20 et de Rio, j'ai proposé d'élargir cette taxe à l'échelle de l'Europe et du monde de façon à ce que nous puissions verser des sommes nouvelles à la lutte contre le sida. »

Aller plus loin

n savoir plus sur la Taxe Robin des boi

Contact

Notes aux rédactions

;