Un an d’actions en Indonésie après le séisme et le tsunami

Le 28 septembre 2018, les îles Célèbes, en Indonésie, étaient frappées d’un puissant séisme et d’un tsunami – catastrophe naturelle la plus mortelle dans le pays depuis celle de 2005. Plus de 4 300 personnes ont perdu la vie et plus de deux millions d’autres ont vu leurs conditions de vie durablement impactées. Immédiatement, Oxfam est intervenue sur place, en appuyant les actions des organisations locales partenaires, grâce au soutien de ses donatrices et donateurs dans le monde entier. Ensemble, nous avons pu soutenir plus de 200 000 personnes dans 125 villages de la région.

Quelques chiffres d’un an d’actions humanitaires en Indonésie, suite au séisme et au tsunami

Immédiatement après le séisme et le tsunami qui ont touché les îles Célèbes le 28 septembre, Oxfam s’est mobilisée pour soutenir les organisations locales, réunies au sein du groupe d’expertise humanitaire – ou Jejaring Mitra Kemanusiaan (JMK) – et soutenir le plus grand nombre de personnes possible.

Immédiatement, ensemble, nous avons mis en place des missions d’évaluation des besoins et commencé à distribuer les produits de premières nécessités, tels que des kits d’hygiène.

Depuis un an, Oxfam appuie les organisations locales afin de :

  • Soutenir 200 354 personnes dans 125 villages de la région.
  • Fournir 29 642 500 litres d’eau potable et construire 398 toilettes qui ont servi à 8 110 personnes.
  • Distribuer 24 477 kits d’hygiène et 24960 tablettes de purification d’eau.
  • Mettre en place des cours pour promouvoir les bonnes pratiques d’hygiène dans 30 villages, auxquelles plus de 1800 enfants ont assisté.
  • Mettre en place des programmes de soutiens financiers dans 19 villages, bénéficiant à 36 687 personnes.
Toutes ces actions ont été possibles grâce à votre soutien. En France, les donatrices et donateurs d’Oxfam ont soutenu cette action humanitaire à hauteur de 46 093 euros. Ces soutiens sont venus s’ajouter à ceux du monde entier, à travers l’ensemble de la confédération Oxfam. Merci !
Bouton "Je fais un don"

Le rôle essentiel des organisations locales dans la réponse humanitaire en Indonésie

Le rôle de la coordination humanitaire locale

La réponse humanitaire en Indonésie a été mise en place par les organisations locales. Oxfam s’est mobilisée avec une coordination de 23 d’entre elles, réunies au sein du Jejaring Mitra Kemanusiaan (JMK).

Depuis 2017, Oxfam travaille en effet en relation étroites avec ces organisations, afin de mettre en place cette coordination et renforcer leurs capacités de réponse en cas d’urgence humanitaire. Cette coordination avait déjà assuré l’aide d’urgence suite au séisme qui avait touché l’île de Lombok quelques mois plus tôt, là encore avec le soutien d’Oxfam.

La complémentarité des actions humanitaires entre Oxfam et ses partenaires locaux

Le rôle de ces organisations est essentiel pour apporter une réponse rapide, pertinente et coordonnée au plus grand nombre de personnes. Les organisations locales sont au cœur des principes de réponse humanitaires auxquels Oxfam adhère.

« Le rôle des organisations locales en cas d’urgence humanitaire est vraiment important. Elles sont en lien direct avec la culture et les habitudes locales, et peuvent bien sûr agir d’autant plus rapidement qu’elles se trouvent sur place. Mais le rôle des organisations internationales telles qu’Oxfam est également très important. Elles ont énormément d’expertise, d’expérience, de ressources à partager, ainsi qu’un soutien logistique», explique Nabil Muhamed, ingénieur assistant en santé publique pour la coalition JMK.
Nabil Muhamad, ingénieur assistant en Indonésie, travaillant pour JMK, avec Oxfam
Nabil Muhamad est un ingénieur assistant pour la coalition locale JMK. Avec l'appui d'Oxfam, il soutient les villages des îles Célèbes pour redonner l'accès à l'eau potable au plus grand nombre de personne. Crédit : Elizabeth Stevens / Oxfam America

Les deux phases de l’intervention humanitaire en Indonésie

Ensemble, nous avons assuré au plus grand nombre un accès à l’eau potable, à des abris et à de la nourriture, lors de la première phase d’intervention (d’octobre à décembre 2018).

La seconde phase d’intervention s’est concentrée sur le renforcement de la sécurité alimentaire des populations, de leurs moyens d’existence, mais également sur le rôle et la protection des femmes, un enjeu essentiel lors de crises humanitaires telle que celle-ci.

Les femmes, moteur de la reconstruction en Indonésie

Il est primordial de prendre en compte les besoins des femmes et d’assurer leur sécurité lors de crises humanitaires telles que le séisme et le tsunami qui ont touché les îles Célèbes en septembre 2018. Mais les femmes ont également un rôle central à jouer dans la réponse humanitaire.

L’action d’Oxfam et de ses partenaires locaux en Indonésie tout au long de l’année a été un nouvel exemple fort de ce rôle crucial. La réponse humanitaire devient alors l’occasion de renforcer la voix et la place des femmes au sein de leur communauté, de manière durable.

Un nouveau rôle pour les femmes suite au séisme et au tsunami

Dans les zones rurales des îles Célèbes, le rôle des femmes se jouent souvent en coulisses. Mais, suite au séisme et au tsunami qui ont touché la région, ce rôle a évolué. Anita, Dewi Sartika, and Ayu Novi Laksmi sont de ces femmes qui ont pris une place centrale dans leur communauté, de par le rôle joué lors de la réponse humanitaire.

Anita, Dewi Sartika et Ayu Novi Laksmi ont pris la tête du Comité local pour coordonner l'aide humanitaire dans leur village, en lien avec Oxfam et la coalition d'organisations locales (JMK).
Anita, Dewi Sartika et Ayu Novi Laksmi ont pris la tête du Comité local pour coordonner l'aide humanitaire dans leur village, en lien avec Oxfam et la coalition d'organisations locales (JMK). Crédit : Elizabeth Stevens / Oxfam America

Dans le village de Rogo, en Indonésie, ces trois femmes ont soutenu leur communauté au lendemain de la catastrophe. En charge du Comité local, elles ont largement contribué à coordonner l’aide humanitaire fournie par un grand nombre d’organisations et à mobiliser l’ensemble du village pour transporter de nouvelles canalisations ou encore distribuer des kits d’hygiène. Toutes trois se sont également mobilisées pour faire pression auprès de leur district afin d’obtenir un soutien dans la prévention et la réponse aux inondations.

Tenir une place aussi visible et prédominante est rare pour une femme dans cette région de l’île. Mais ce changement de rôle entre les sexes est très bien perçu par l’ensemble du village.

Des connaissances indispensables pour assurer la réponse humanitaire

Au cours de la réponse humanitaire, ces trois femmes ont pu mettre à profit leurs connaissances en matière de gestion de l’eau, d’assainissement et de diffusion des bonnes pratiques d’hygiène. La communauté a également pu profiter de leurs compétences en matière de coordination, de management et de gestion des tensions, dans un contexte complexe et souvent tendu.

« Les personnes leur font confiance car elles sont capables de trouver des solutions à beaucoup de situations. Lorsque des comités sont gérés par des hommes, cela peut devenir très vite conflictuel. Les femmes qui dirigent ce Comité sont parvenues à éviter ce type de conflit. Cela, toute la communauté a pu le voir depuis le séisme et le tsunami » explique Afion, un des dirigeants du village.

Un rôle qui inspire les autres femmes du village.

« Nous avons vu que des femmes pouvaient occuper des postes tenus par des hommes, sans rien perdre en qualité dans le travail accompli. Elles sont réellement inspirantes », nous dit Rara Miranda.

Un rôle soutenu par Oxfam et ses partenaires locaux

Oxfam et la coordination d’organisations locales ont aidé à mettre en place ce comité, pour appuyer la réponse humanitaire.

« Nous agissons pour défendre la justice entre les genres à travers le monde » explique Dino Argianto, responsable des programmes humanitaires d’Oxfam en Indonésie. « Promouvoir le rôle des femmes à travers nos actions est un de nos principes fondamentaux ». 

Avec le comité local dirigé par ces trois femmes, Oxfam et JMK ont construit des latrines, installé un nouveau système d’accès à l’eau et ont donné accès à des produits et des formations en matière d’hygiène, tout en soutenant constamment le rôle joué par le comité.

Oxfam agit en urgence grâce aux donateurs et donatrices du monde entier

Le soutien de toutes les donatrices et de tous les donateurs d’Oxfam, en France et à travers le monde, a permis à ces actions d’exister, à ces vies d’être sauvées et reconstruites.

Votre soutien nous permet d’agir dans les heures qui suivent la catastrophe – une différence réelle lorsque des vies sont en jeu.

Votre soutien nous permet de poursuivre notre action sur le long terme, pour soutenir durablement la reconstruction, avec l’ensemble de nos partenaires locaux, mais également de renforcer ces communautés pour faire face aux catastrophes. Car malheureusement, nous le savons, cette catastrophe ne sera pas la dernière. Appuyer la préparation, l’adaptation, reconstruire mieux, appuyer la coordination et les systèmes d’alerte est essentiel. Cela aussi, seul votre soutien le permet.

MERCI ! 

Bouton "Je fais un don"
;