Salaires des patrons du CAC 40 : la bourse ou le climat ?

Salaires des patrons du CAC 40 : la bourse ou le climat ?
Comment la rémunération des PDG incite au court terme au détriment du climat

Alors que les grandes entreprises du CAC40 nous mènent vers un monde à + 3,5°C d’ici 2100, bien loin des objectifs de l’Accord de Paris, Oxfam France révèle dans une note inédite comment la rémunération des PDG du CAC40 incite au court-terme, au détriment de la transition écologique.

Deux-tiers de la rémunération des PDG du CAC40 sont indexés sur des critères financiers de court-terme. Les critères sociaux, environnementaux et climatiques sont quant à eux quasi inexistants ou s’apparentant simplement à de la communication.

Communiqué de presse

Rémunération des PDG du CAC40 : le court-terme en ligne de mire

En 2019, un PDG du CAC40 gagnait en moyenne 5,5 millions d’euros. Mais une grande partie de cette rémunération est liée à des objectifs de performance financière à court-terme. Ainsi :

  • 67% de la rémunération des PDG du CAC 40 est liée à des résultats financiers à court-terme de l’entreprise
  • Au sein de la part financière, 1€ sur 4 de la rémunération des PDG du CAC 40 dépend directement de la satisfaction des actionnaires.
  • Moins de 10 % de leur rémunération moyenne est liée à des critères non-financiers et stratégiques de long-terme.
  • Les 3 entreprises avec la plus grosse variable financière sont Dassault (92% de la rémunération totale), Sanofi (84% de la rémunération totale) et Téléperformance (78% de la rémunération totale).

Lire la note

Pour les patrons du CAC40 : le climat attendra !

Les objectifs non-financiers incitant à des comportements de plus long terme représentent à peine 9 % de la rémunération totale moyenne des PDG du CAC 40. Parmi ces objectifs, les objectifs climatiques – lorsqu’ils existent – occupent une portion minime de la rémunération des PDG.

Seules 13 entreprises du CAC40 indexent une partie de la rémunération de leur PDG à un objectif climatique dédié (comme la réduction des émissions de CO2). Mais même pour ces entreprises, ces objectifs représentent un part très faible : en moyenne moins de 4 % de la rémunération du PDG.

Au total, ce sont deux tiers des entreprises du CAC 40 qui n’ont pas de critère spécifiquement dédié au climat. Parmi elles, le Crédit Agricole qui a une empreinte carbone supérieure au territoire français.

Par ailleurs, Oxfam a également analysé les critères de parité femmes-hommes influençant la part variable des PDG du CAC40 : seules 5 entreprises possèdent un critère mesurable en la matière au sein de leurs instances managériales.

Remettre du long-terme au sein des grandes entreprises françaises

Il est plus que jamais nécessaire de changer ce modèle mortifère pour inciter les PDG à mettre en place des investissements permettant de placer leurs entreprises sur une trajectoire compatible avec l’Accord de Paris.

Des solutions existent pour changer la donne. Oxfam France appelle le gouvernement ainsi que les instances européennes qui vont très prochainement examiner une directive très attendue sur la gouvernance durable des grandes entreprises, à étudier les mesures suivantes :

  • Limiter la part de rémunération des PDG et des cadres dirigeants indexée sur des critères financiers, pour qu’elle ne représente pas plus que la moitié de la rémunération totale.
  • Réduire la part variable des rémunérations, pour réduire les écarts de salaires, y compris en imposant un écart de salaire maximum de 1 à 20 entre la rémunération du PDG et le salaire médian au sein de l’entreprise.
  • Réguler les critères non-financiers utilisés pour la rémunération des PDG et des cadres dirigeants : ces critères doivent être spécifiques, mesurables, atteignables, pertinent et limités dans le temps.
  • Diversifier les compétences et profils au sein des Conseils afin de prendre en compte les intérêts de l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise.
  • Encadrer la part des bénéfices distribués aux actionnaires. Les fonds non distribués doivent abonder une réserve d’entreprise finançant la transition écologique et sociale.
Salaires-Patrons-CAC40

Auteur(s) :

Oxfam France

Date de parution :

Avril 2021