2012 : la citoyenneté active et le plaidoyer ont fait avancer la solidarité !

De New York au Sahel, de Bruxelles aux quatre coins de la France, Oxfam France, au sein de la confédération internationale Oxfam, s'est battue tout au long de l'année, grâce à votre soutien, pour faire avancer nos idéaux de justice et de solidarité.

 
Contrôle du commerce des armes, accès aux médicaments pour tous, adoption d'une taxe Robin des bois, solutions à un système alimentaire mondial défaillant, nos efforts ont fait la différence !

 

 

Donner de la voix pour contrôler les armes

Dès le mois de février, nous nous sommes mobilisés, avec vous, pour un Traité international fort et contraignant sur le commerce des armes (TCA). Aux côtés des autres ONG membres de la coalition internationale Control Arms, nous avons mené campagne pour qu'enfin le commerce international des armes classiques soit régulé. Dernière ligne droite d'années de plaidoyer, de mobilisations et de négociations, le Traité devait être adopté à l'été 2012, à l'ONU. Alors que chaque année, de 1500 à 2000 personnes meurent des suites directes de la violence armée, nous nous devions de « Donner de la voix pour contrôler les armes » !
De février à juillet, les groupes locaux d'Oxfam France se sont mobilisés pour sensibiliser parlementaires français et européens, mais aussi citoyens et citoyennes autour du Traité : plaidoyer local, actions de rue, stand sur les Solidays et action au Parlement européen, tous les moyens ont été bons pour faire entendre notre voix en faveur du TCA ! Des voix qui sont venues s'ajouter aux 60 000 signatures recueillies en France et remises par les ONG membres de la plate-forme française « Contrôlez les armes » à Pascal Canfin, ministre délégué au Développement.

Aujourd'hui, rien n'est encore joué car le vote du traité a finalement été repoussé à mars 2013 mais, grâce à notre travail de plaidoyer et au soutien des citoyens et citoyennes à travers le monde, des avancées particulièrement encourageantes ont été enregistrées au cours de ces mois de campagne et nos messages ont été entendus, notamment par le gouvernement français. Ainsi, en novembre, pour la première fois sous la Vè République, des parlementaires ont auditionné le ministre de la Défense sur les exportations d'armes de la France, une première étape pour renforcer le contrôle parlementaire et citoyen de ce commerce stratégique mais aussi meurtrier. Quant aux négociations finales en mars 2013, nous serons bien sûr de nouveau au rendez-vous pour que le Traité voté soit à la hauteur de nos attentes !

Fin 2012, notre travail de plaidoyer pour la protection des civils a également porté ses fruits pour la population gazaouie : l'Union européenne, reprenant plusieurs de nos recommandations, a reconnu officiellement la nature insupportable de la situation à Gaza et demandé l'ouverture, sans condition, des points de passages pour la libre circulation des marchandises, de l'aide humanitaire et des personnes. Une avancée réelle pour les habitant-e-s de Gaza, qui marque peut-être une étape vers la fin du blocus. En 2013, nous allons suivre de près la mise en œuvre de ces recommandations.

En 2013, aidez-nous à poursuivre notre travail

Sahel : 18 millions de personnes menacées

Face à la crise alimentaire qui a menacé 18 millions de personnes au Sahel pendant la majeure partie de l'année 2012, le réseau Oxfam, présent dans la région depuis 50 ans, a considérablement renforcé ses activités sur le terrain. L'objectif : fournir une aide d'urgence aux populations touchées tout en aidant les communautés victimes de l'insécurité alimentaire à améliorer leurs capacités de résilience. Programmes d'approvisionnement en eau et assainissement, programmes d'argent-contre-travail, assistance vétérinaire ou transfert d'argent… Une mobilisation cruciale qui a permis à Oxfam de venir en aide à plus d'un million de personnes dans six pays de la région : Burkina Faso, Gambie, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad. Simultanément, avec votre soutien, nous avons mené un travail de plaidoyer et de sensibilisation destiné à informer le public sur la situation, ses causes et ses origines mais aussi sur les dysfonctionnements du système alimentaire mondial et les réformes à mener. Oxfam France a ainsi accueilli à Paris deux partenaires du Niger venus témoigner de la situation sur le terrain. A l'heure actuelle, la situation s'améliore petit à petit avec des prévisions de récoltes encourageantes grâce aux pluies plus abondantes des derniers mois, même si la crise est loin d'être terminée. Aux côtés des populations du Sahel et de nos partenaires sur place, nous continuons de lutter pour aider les agriculteurs et les éleveurs de la région à surmonter les défis des sécheresses récurrentes, de la pauvreté, de la volatilité des prix alimentaires et de l'instabilité socio-politique.

Financement du développement et accès à la santé : des avancées essentielles… et du chemin à parcourir

2012 a aussi été l'année de l'adoption de la taxe française sur les transactions financières (TTF). Une décision attendue et réclamée depuis des années par la société civile, dont Oxfam. Malgré ses lacunes, cette taxe est une première victoire du peuple sur la finance ! Mais nous sommes encore loin d'une véritable taxe Robin des Bois : la TTF à la française ne rapportera qu'un milliard par an, dont seul un ridicule 3,75% sera affecté au développement.
En 2013, nous continuerons à demander que les revenus de cette taxe soient affectés à la solidarité internationale, tout comme nous poursuivrons notre travail de plaidoyer pour défendre l'aide publique au développement (APD), aujourd'hui mise à mal, malgré les promesses du candidat Hollande : l'aide internationale de la France ne devrait même pas atteindre 0,5% du revenu national brut (RNB) en 2015, bien loin de l'objectif des 0,7% pris en 2005 par les Etats membres de l'Union européenne.

En santé, sur le plan de l'accès aux médicaments, 2012 aura également été marquée par une grande victoire : le rejet d'ACTA par le Parlement européen ! La large mobilisation citoyenne a eu raison de cet « accord commercial anti-contrefaçon », qui faisait peser de nombreux dangers sur les libertés individuelles et la santé publique en faisant passer des intérêts commerciaux avant l'intérêt des populations. En effet, ACTA mettait sur le même plan copies légales et contrefaçons de médicaments. Son application aurait été désastreuse pour l'accès des populations les plus pauvres à des médicaments génériques de qualité.
Si la menace que représentait ACTA a été écartée, les lobbys pharmaceutiques n'ont pas dit leur dernier mot et nous continuerons en 2013 notre combat pour l'accès à la santé et aux médicaments pour tous.

Enfin, la coalition « Publiez ce que vous payez » a fêté en 2012 ses 10 ans ! 10 ans de mobilisation et de lutte pour obtenir plus de transparence sur les revenus générés par l'exploitation des ressources naturelles. 10 ans célébrés avec une victoire historique : l'adoption aux Etats-Unis de règles obligeant les entreprises extractives côtés à la bourse américaine à publier ce qu'elles paient aux Etats dans lesquelles elles travaillent. En 2013, c'est l'Europe qui devrait à son tour adopter des règles similaires pour plus de transparence !

Soutenez notre travail

CULTIVONS… une autre vision de l'agriculture !

Alors que nous produisons suffisamment pour nous nourrir tous, une personne sur huit souffre de la faim dans le monde. C'est pour mettre fin à cette injustice révoltante qu'Oxfam a lancé en 2011 la campagne internationale CULTIVONS, qui montre comment chacun-e pourrait manger à sa faim si la volonté politique était au rendez-vous.

Une campagne qui défend par exemple un avenir où les réservoirs de voitures n'auront plus la priorité sur la sécurité alimentaire de millions de personnes ! Aujourd'hui, les politiques de soutien aux agrocarburants dans les pays développés sont en effet responsables d'expulsions de communautés entières et d'accaparement de millions d'hectares de terres. Des terres indispensables aux populations locales pour subsister.
Oxfam France a donc lancé en septembre, aux côtés d'autres organisations, une action demandant aux dirigeants européens de mettre fin aux politiques de soutien aux agrocarburants. Une demande que nos militant-e-s ont notamment portée au cours de la Semaine de la Solidarité internationale, de stands en débat, de repas insolents en actions de rues dans des stations services.
Notre mobilisation aux côtés d'autres organisations de la société civile française a porté ses fruits ! Le 3 décembre, l'Union européenne décidait de sa stratégie énergétique pour les années post-2020. Les ministres européens de l'énergie ont enfin abandonné les quotas d'incorporation d'agrocarburants, comme nous le réclamions, pour le secteur des transports. Mais nous ne relâchons pas notre vigilance : ce texte doit encore être discuté et passer par les mains du Parlement européen.

Par ailleurs, la France s'obstine à jouer la mauvaise élève puisqu'elle a renouvelé les avantages fiscaux accordés aux producteurs d'agrocarburants, alors même que la Cour des comptes les avait qualifiés de « niche fiscale ».
Nous continuerons donc notre combat auprès des décideurs français et européens pour un système alimentaire mondial plus équitable. En 2013, nous dénoncerons aussi les pratiques des banques françaises qui, à travers leurs activités spéculatives et leurs opérations de prêts et d'investissements, ont une part de responsabilité sur la question des accaparements de terres au Sud.

Engagez-vous à nos côtés

La citoyenneté active au cœur de notre action !


Pendant toute l'année, nos militants et militantes ont fait entendre la voix d'Oxfam aux quatre coins de l'Hexagone.Que ce soit pour lutter contre des politiques injustes et défendre le droit à l'alimentation des populations du Sud, ou pour demander aux Etats de prendre leurs responsabilité et de réguler un commerce meurtrier, nos militant-e-s n'ont manqué ni d'énergie, ni d'imagination.
Particulièrement impliqués sur la campagne pour un TCA, nos groupes locaux ont été à l'avant-poste de la mobilisation citoyenne en France, notamment lors de la journée mondiale d'action pour un traité qui régule le commerce des armes, le 27 juin, organisée par la coalition internationale Control Arms partout dans le monde. Au cours de cette journée, nos groupes locaux se sont mobilisé-e-s autour des Solidays et d'une action de rue simultanées dans 11 villes de France, pour sensibiliser le grand public aux enjeux du traité.

Les militant-e-s de nos groupes locaux ainsi que plus de 1000 bénévoles, supporters et marcheurs, venu-e-s de toute la France, étaient également au rendez-vous pour le Trailwalker, dont la troisième édition a permis de sensibiliser les participant-e-s aux enjeux du contrôle du commerce des armes.

A Paris et à Lille, les bénévoles des Magasins Oxfam ont démontré que la solidarité internationale peut aussi se conjuguer au local et au quotidien : en proposant de nouvelles formes de consommation, nos trois Bouquineries et la nouvelle Friperie, ouverte début 2012, transforment l'acte et le plaisir de l'achat en action citoyenne et solidaire. Une autre façon de consommer et de s'engager à nos côtés qui s'étendra bientôt à Strasbourg, où une nouvelle enseigne Oxfam ouvrira début 2013.

Merci et bravo à nos militant-e-s et bénévoles !