Crises humanitaires

Crise alimentaire et famine

Des millions de personnes risquent de mourir de faim en Afrique de l’Est, au Yémen et dans le nord-est du Nigeria. 

Lorsqu’une catastrophe survient (crise alimentaire, conflit, tremblement de terre, inondation...), les populations affectées ont besoin d’une assistance immédiate. Oxfam met en place des plans d’urgence pour intervenir et trouver des solutions dans les meilleurs délais.
Lorsqu’une catastrophe survient (crise alimentaire, conflit, tremblement de terre, inondation...), les populations affectées ont besoin d’une assistance immédiate. Oxfam met en place des plans d’urgence pour intervenir et trouver des solutions dans les meilleurs délais.
 
Oxfam mène donc un travail de fond pour :
obtenir l’implication de la communauté internationale pour que celles et ceux qui sont affectés par des conflits, des situations d’insécurité et des catastrophes puissent bénéficier de l’aide dont elles ont besoin et de la protection nécessaire, considérée comme un droit.
Concrètement, la communauté internationale doit débloquer des fonds rapidement lorsqu’une crise humanitaire se déclare. Elle doit aussi assurer que l’acheminement de l’aide soit possible et que les populations civiles soient protégées.
 
que les gouvernements et la communauté internationale s’attaquent aux causes profondes de la pauvreté et des crises humanitaires, en mattent en œuvre des solutions pour y remédier.
Par exemple : en cas de conflit, trouver des solutions de paix inclusives, c’est-à-dire intégrant toutes les parties prenantes ainsi que les minorités.
Même si chaque contexte est spécifique, les famines sont souvent causées par des facteurs évitables, comme la pauvreté chronique, un conflit armé, l’insécurité ou un grave phénomène météorologique (sécheresse persistante). Travailler sur les causes de la pauvreté et pousser le gouvernement à prioriser le droit de se nourrir peut briser le cercle vicieux des famines. Mais pour cela, encore faut-il que les pays les plus riches apportent un soutien aux pays les plus pauvres, combat de longue haleine que nous ne lâchons pas !